• Contemplation solitaire

     

     Contemplation solitaire

     

     Module

     

    Contemplation solitaire

     

    Sous un ciel d'agonie voilé de brume pâle
    Juchée sur un rocher, je contemple la mer.
    Le vent, en mugissant, se repent en rafales
    Et mêle à mes cheveux humides sa colère.

     

    Il se calme un instant puis, reprend de plus belle
    Et, comme s'il regrettait sa soudaine accalmie
    Redoublant ses assaut avec effronterie
    Il frappe et couche à terre les arbustes rebelles.

     

    De la crinière des vagues par l’écume blanchie,
    Se forment des rouleaux qui grondent et s’amplifient,
    Semblants prendre aux troupeaux de chevaux emballés
    Le bruit de leur galop mille fois multiplié.

     

    La nature sauvage que mes sens devinent
    Se révèle grandiose à mon âme chagrine.
    Je me sens si petite: presqu’un grain de poussière
    Devant l'indéfini du ciel et de la terre.

     

    Et je suis là, vaincue, devant la vaste mer.
    Songeant à cet espace qui m’apparaît sans borne,
    Je me sens écrasé par l’immense univers
    Qui renferme la vie sous des milliers de formes.

     

    Les Feuilles Mortes 

     Poésie écrite en 1985 

    N. Ghis. La Rose De Janvier 2015 /2016  

      

      

     

      Contemplation solitaire
    « La rêveuseElle n'y croit plus »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Lundi 9 Novembre 2015 à 20:57

    Je découvre vos mots et je les trouve très beaux,

    merci pour ce partage.

    Amitiés poétiques

      • Mardi 10 Novembre 2015 à 09:21

        Bonjour à vous,

        Merci pour ce gentil compliment. je continuerai à partager parce que telle est ma vocation.

        Amicalement, Ghislaine.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter