• Accueil  

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT!

    OSLO MON AMOUR DE CHAT !  **Sur des fonds de Kalyona**PNG

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT!J'adore les chats, leur intelligence

     

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT !

     

    Notre chat s'est échappé de la maison un soir et s'est caché dans le jardin. Nous avons bien essayé de l'attraper, mais il se cachait si bien dans les massifs et les fourrés qu'il n'était pas moyen de l'atteindre. Nous avons persisté et nous l'avons cherché une bonne partie de la nuit sans arriver à le localiser. il se cachait tellement bien dans ces sacrés massifs de fleurs et de plantes qu'il n'y avait pas moyen de l'attraper. Nous avons persisté et nous l'avons cherché une bonne partie de la nuit sans arriver à le localiser. Nous savions bien qu'il serait impossible de pouvoir savoir où il se terrait. Ce coquin avait pris conscience que s'il se laissait attraper, il ne retournerait pas dans le jardin. Il avait choisi de prendre la clef des champs pour une nuit: il avait certainement une envie folle de vagabonder. C'était un chat d'intérieur et je ne voulais pas qu'il sorte de peur qu'il se fasse prendre par des gens indélicats. C'était un chat de race avec pedigree que l'on m'avait offert pour mes 30 ans.

    Les trois premières années se passèrent sans incident et puis, survînt cette catastrophe. Nous savons qu'il ne s'est pas fait écraser: il était vacciné et tatoué. Nous avons fait des recherches et l'avons signalé à l'institut féline des chats de race puisque il y était inscrit ; mais rien de concluant ne permit de le retrouver. Nous avions terriblement peur qu'il est été volé pour la vivisection ou pour la revente des chats de race : ce qui nous faisait poser des questions ? Je ne m'en suis jamais remise. Mon Oslo me manque. Jamais il ne nous a sortit une griffe ! Je le lavais, le séchais au séchoir, le brossait sans qu'il ne miaule jamais. Il se laissait papouiller en ronronnant. Le matin, il venait me ronronner à l'oreille pour que je me lève. C'était un amour de petit chat!

    Voici son papa

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT!

     

    Et voici sa maman

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT!

    Aujourd'hui, j'ai une petite Manon. C'est une chatte européenne  que nous pensons croisée avec écaille de tortue, à poils longs. Nous l'avons trouvé dans la rue. Elle était abandonnée et affamée. Nous l'avons recueilli et doucement apprivoisée. Aujourd'hui, elle est heureuse dans notre grand jardin : elle aime se cacher pour guetter les pauvres oiseaux qu'elle arrive à capturer. Nous avons dans notre jardin, un très grand mûrier platane où elle aime grimper pour s'ébattre tout sont saoul, y faire la sieste et nous surveiller du coin de l’œil. Nous espérons la garder encore quelque années avec nous. Nous savons qu'elle ne pourra pas vivre au delà de 18 ans. Nous ne connaissons pas exactement son âge puisque nous l'avons recueilli a, à peu près 1 ans. Elle aime beaucoup le jardin Nous pensons qu'elle devait avoir à peu prés, entre un et deux ans. Si tout va bien, nous devrions la garder avec nous encore un certain temps, ce qui devrait l'amener doucement à 18 ans; mais vu que des chats peuvent vivre jusqu'à 20 ans si rien de fâcheux ne leurs arrive, nous espérons la garder peut-être un peu plus... Nous sommes préparés à son départ.

    Une bonne nouvelle pour Manon : aujourd'hui, en 2019, elle est toujours avec nous et elle doit bien les avoir ses 18 ans ? Elle est toujours très agile et en bonne santé.

     OSLO : MON AMOUR DE CHAT!

    Voici Manon dans notre mûrier platane du jardin.

    Elle adore nous espionner de son perchoir!

    L'histoire de OSLO.

     

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT!

    Et voici Manon sur notre fauteuil 

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT!

     

     OSLO : MON AMOUR DE CHAT!

    Lorsque j'étais très petite: dans les 4/5 ans environs et que j'étais encore chez mes parents, j'avais un joli petit chat noir avec une tache blanche en guise de médaillon au cou: sous son menton. Il s'appelait Sycky. Il était aussi très intelligent! Pour noël, mes parents m'avaient offert un piano avec beaucoup d'autres jouets comme je vous l'ai expliqué dans "Mon seul noël d'enfant entre mes deux parents". Ce petit piano était d'un beau rose pâle avec des dessins sur les côtés. J'aimais faire chanter les notes même si elles étaient discordantes et souvent Sycky venait m'observer. Le bruit que faisaient les notes du piano l'intriguaient beaucoup?

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT!

     Ce n'est pas Sycky  que l'on voit ici:  je n'ai pas de photo de lui; mais c'était le même chat.

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT! 

     

    Un midi que nous déjeunions, maman et moi, nous entendîmes, toutes les deux, le piano jouer seul. Le bruit venait de la chambre de mes parents puisque qu'il n'y avait qu'une seule chambre pour eux et moi. Surprises d'entendre le piano jouer sans que j'y sois pour quelque chose, nous nous dirigeâmes vers le bruit. Quelle ne fût pas notre surprise de voir Sycky, les deux pattes avant sur le clavier, taper et écouter les notes qui sortaient de l'instrument. Je m'en souviens comme si c'était hier. Les souvenirs d'un enfant sont bien plus précoces que l'on ne peut le croire : surtout s'il vous marque d'une marque indélébile!..

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT! 

    Les chats sont mélomanes apparemment!

     

    Et bien Sycky faisait la même chose avec ses deux pattes sur mon piano d'enfant comme le fait ce chat ci-dessus.

     Mon Sycky, le petit chat de ma petite enfance, (cinq ans), année 1952 : on me l'a empoisonné par jalousie et par méchanceté avec de la mort au ras. Nous n'avons jamais su qui avait commis cette atrocité? 

    A l'époque, Il n'y avait pas de vétérinaire comme aujourd'hui et de toutes façons, en ce temps-là, nous ne prenions pas soins des bêtes comme on le fait aujourd'hui! Certaines personnes sont méchantes ! Mon adorable chat a agonisé trois jours au coin de la cuisinière à charbon, dans un carton que maman avait garnit d'une petite couverture pour qu'il soit bien. Je l'ai vu agoniser trois longs jours : Il avait des soubresauts et des gémissements indescriptibles qui m'impressionnaient terriblement. Il souffrait et nous ne pouvions rien faire pour le soulager. Je pleurais toutes les larmes de mon corps, trop petite pour comprendre la cruauté des gens... Aujourd'hui, je connais jusqu'où va la méchanceté du monde. Je n'ai jamais pu oublier mon Sycky.

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT!

    Ce dont  sont capables  nos amis les chats. 

     J'aime leur curiosité et leur intelligence!

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT!  

    Et  j'aime aussi Leurs pitreries!  

      

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT!

    Résultat de recherche d'images pour "Gifs images 7 000 visites mauve Merci"Image associée 

    Suite à un poème que j'ai lu dans le net sur un blog dont la fin ne m'a pas plus du tout.

    Voici le miens de poème dont la fin, comme vous le dites, est triste ;

    Mais plus prés de la réalité pour les personnes qui aiment les animaux.

    Lorsque l'on perd un animal que nous chérissons, qu'il soit un chien ou un chat,

    sa perte nous rend triste. C'est ce que j'ai voulu faire ressortir dans ce poème.

    Quant à ce petit chat farceur : je n'en ai guère trouvé de plus amusant que celui-ci

    ou le "Bon Week-end " est permanent et je n'y peux rien. Ça va bien pour une fin de semaine ;

    mais le reste du temps... et bien... faites en sorte que le week-end dure toute la semaine : LOL !

    Il faudrait que je supprime ce petit chat qui,

    décidément, me plaît beaucoup ! Je ne peux me décider à l'enlever.

     

    Le petit chat est mort !

     

    Mais, dans mon coeur, mon petit chat n'est pas mort ! 

    OSLO : MON AMOUR DE CHAT !

     

    Mon petit chat est mort :

    Je ne sais pas pourquoi, ni comment,

    La chose est arrivée subitement 

    Sans que je m'y attende.

     

    C'était mon tout petit minou,

    Trop jeune encore pour me quitter.

    Comme la colère qui me gagne,

    Ma peine ne veux pas s’éteindre

    Car la faucheuse me l'a prit

    Sans me demander mon avis.

     

    Mon petit chat est mort.

    Je l'ai pris dans ma mains :

    Petite boule de poils froide,

    Inerte, sans vie, lui si joueur

    Avec mes pelotes de laine...

    Je ne sent plus sa chaleur

    Et ses ronrons contre mon cœur.

    Son absence me fait si mal 

    Que mes larmes inondent mes joues.

     

    Je l'ai enterré ce matin

    Dans mon jardin, sous le sapin,

    Dans ma plus jolie boîte en bois

    Pour que son repos soit serein.

    Je sais qu'il dort ici, tranquille,

    Dans ce trou qui n'est plus vide

    Puisque c'est maintenant sa demeure.

     

    Mon petit chat est mort.

    Il ne me faut plus pleurer

    Il a fait sa maison dans mon cœur

    Pour que ma peine soit plus douce

    Et que mon sourire revienne

    En repensant à ses bêtises.

     

    Ma peine doucement va s'en aller...

    Elle mettra du temps à s'estomper ?

    Mais c'est la vie :

    La même pour tout le monde.

     

    Mon petit chat n'est plus,

    Il est dans sa jolie boîte cercueil

    Une petite  inscription surmonte sa petite tombe

    Afin de marquer son passage sur cette terre.

    Il a sa pelote de laine préférée 

    Que je lui ai donné pour ne pas qu'il s'ennuie.

     

    Mon petit chat est mort,

    Son petit coeur ne bat plus ; 

    Mais il sera toujours vivant

    Dans mes pensées, dans mon esprit.

    Et son charme de petit chat,

    A tant donné de tendresse

    Que je ne pourrais jamais l'oublier.

     

    N. GHIS

    " Mais non! Le petit chat n'est pas mort. "

     

    " Mais non: mon petit chat n'est pas mort ! "


    26 commentaires