• L'indifférence

     N° de téléph: Violence à enfant - 1.1.9 

    Résultat de recherche d'images pour "Image d'enfant battus"

     

    L'indifférence

     

    Sur le visage inquiet des mères aux yeux hagards

    Sur le velours rugueux de leur corps amaigris

    Sous le soleil de plomb asséchant l'eau des puits

    Et sur ces nourrissons n'ayant pas droit de vie

    Par ce que privé de lait, parce que privés de pluie :

     

    J'ai mal de lire ton nom !

     

    Dans les villages transits aux murs délabrés

    Et dans les bidons ville : refuge des mal aimés,

    Dans les rue de la honte des villes de perversion,

    Et sur le corps des filles meurtrit dans leur quinze ans :

     

    J'ai mal de lire ton nom !

     

    Dans les gestes impatients d'un gosse qui a faim

    Cherchant dans les poubelles les restes d'un repas

    Afin de réchauffer son petit corps menu,

    Par celui qui le chasse à coups de pieds au cul

    Ne voulant partager pas même ses déchets :

     

    J'ai mal de lire ton nom !

     

    Sur le visage du père qui pointe au chômage

    Subissant avec rage l'injustice sociale

    Se demandant, comment, pour lui, demain sera ?

    Par ce père qui a bu pour pouvoir oublier,

    Et qui, sur son enfant, frappe à coups répétés :

     

    J'ai mal de lire ton nom !

     

    Dans l'esprit de tous ceux qui ont le ventre plein

    Et qui se fichent  pas mal de la détresse humaine

    Préférant leur confort aux plaintes entendues,

    Dans le riche jardin de leur villa cossue,

    Dans les villes trop modernes où l'horreur vit, cachée :

    J'ai mal de ne rien lire :

    Pas même la pitié... Pas même la pitié.

     N . Ghis.

     Image associée

    Texte écrit en 2001

    sceau copyright 

       

     N° de téléph: Violence à enfant - 1.1.9

     

     

     

     Je dénonce L’indifférence et la méchanceté du monde que je n'accepte pas tel qu'il est !

    L'être humain est un animal " qui se dit civilisé " ;

    Mais grattez le vernit dont il s'est enduit au court des âges,

    Et vous retrouvez la bête du temps des premiers hommes.

    La seule chose qui le différencie des  bêtes féroces, c'est son intelligence ;

    Mais pour en faire quoi ?

     A l'heure ou un enfant, dans toute son innocence, se construit,

    Que lui fait-on subir par vice  sous la menace ? 

    Un enfant, par peur de n'être pas cru, à honte de se confier à quelqu'un.

    Je ne pardonne pas les souffrances faites à  des enfants : filles ou garçons.   

    Et encore moins à une femme  !  Le monde n'est que violence.

    Le monde est malade... la société n'est pas mieux !

    Je dis ce que je pense, et je pense ce que je dis!

    N. GHIS.

    « La musique des motsParanormal : Edition. »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    6
    Samedi 6 Mai 2017 à 04:20

    j'ai souvenance d'une phrase : ce que vous faites subir à un enfant c'est à moi que vous le faites.....prise dans mon souvenir de partage de la foi chrétienne 

      • Samedi 6 Mai 2017 à 10:05

        C'est exacte et j'ajouterais que ce que vous faites à toutes vies sur terre, c'est à moi que vous le faites. Merci pour votre intervention sur ce blog. Vous serez toujours le bienvenu sur tous mes blogs  cher Loupzen ! Amicalement, Ghislaine.

    5
    Mardi 14 Mars 2017 à 11:36

    Bonjour Ma chère Marjolaine,

    Le livre est partit ce matin à l'édition. A présent, j'attend leur verdict... Ce n'est pas dit qu'ils l'accepte! 

    Pour changer de sujet, j'ai réussi à récupérer des enregistrements amateurs de ma Belle-sœur qui était

    chanteuse de métier et qui ne chante plus maintenant depuis que son maris : guitariste est mort.

    elle était toute jeune lorsque sa carrière à commencer. Elle à chanté sur toute la côte d'azur dans les bals,

    les fêtes de quartier, les boîtes de nuit comme  à Bercelonnette et à La Tomate sur Toulon.

    Elle à jeté tous ces enregistrements et je n'ai pu que sauver ceux que je partage avec vous tous sur le blog

    musique. je ne sais pas ce qu'il se passe en ce moment; mais je ne vois plus personne? Bizard?

    Bisous, Ghis.

    http://lamainetlaplume.eklablog.com/chris-nicols-1980-c28786182

    4
    Lundi 5 Décembre 2016 à 16:03

    J'arrive ma petite Ghis*

    Je suis encore souffrante mais ça va mieux, je peux de nouveaux revenir

    vers toi et c'est avec le plus grand des  bonheurs tu le sais.

    Je vais reprendre le cours de mes lectures, et de nouveau

    me fondre dans tes mots

    un gros bisou

    Marjolaine

     

     

     

    3
    Mercredi 26 Octobre 2016 à 21:09

    Bonjour mon amie

    Ho comme je suis d'accord avec toi,oui  ou s'en va le monde,c'est

    assez décourageant de voir ou sont les vrais valeurs aujourd'hui.

    Bravo à toi d'en parler tu es courageuse et merci pour eux qui vivent

    toutes ces choses affreuses  que personne ne dénonce.

    Merci pour tes magnifiques images,ton livre est terminé bravo mon amie,tu y a mis

    des heures et des heures de travail.

    Gros bisou et bonne soirée.

    Z'aime pas la pluie!!!

     

      • Jeudi 27 Octobre 2016 à 10:39

        Bonjour Mi,

        Merci pour ton passage et tes compliments. Tu sais j'écris ce que je pense. Je n'y peux rien, je suis ainsi faite! A ma manière, j'essais de dénoncer les mauvaises chose par ce que les peuples ne sont pas des idiots et ils voient où il y a de la corruption, ceux qui tirent la couverture à eux pour vivre dans le luxe alors qu'il y a de pauvres gens qui ont faim et qui vivent dans la rue,  alors qu'il y a du gâchis dans les hypers et supers marchés qui nous vendent et nous font "bouffer" des saloperies: OGM et autres poisons pour s'enrichir, qu'il y a des logements vides, mais hors de prix, que le travail fou le camp à l'étranger et que ceux qui habitent  en France (je parle de la France, parce que je suis Française de pure souche), mais je pourrais aussi parler d'autres pays qui ont de la famine et qui sont très pauvres parce que les Lobbyings leurs prennent ce qu'il ont de plus riche dans leurs sols ou sur leur sol! Nous ne sommes pas dupe que ceux qui sont très riches ne veulent pas céder un seul centimes de ce qu'ils gagnent sur le dos des autres!... C'est un sujet qui me tien à cœur, et je ne peux m’empêcher de dire ce que je pense.

        Bisous,  Amicalement, Ghis.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter