• Ma définition de l'amitié... et vous.

     

     L'amitié...

     

    Ma philosophie de la vie... et vous.

     

    « Comment définir l'existence, si ce n'est de vivre sa vie au quotidien, quelques soient les embûches qui peuvent entraver notre route, et les surmonter ? »

    N. GHIS.

     L'amitié... 

    Ma définition de l'amitié... et vous.

     images

    Je peux être la meilleure des amies, mais je n'aime pas la traîtrise ni les lâches et j'en connais pas mal sur le net.

    Je n'aime pas les gens lunatiques qui vous parlent un jour et le lendemain ne vous connaissent plus.

    Je donne plusieurs chances car je considère que l'être humain est loin d'être parfait et je fais partie de la race humaine.

    J'aime la sincérité! Je fais une énorme différence entre le copinage, les affinités d'où peut naître une amitié... La réelle amitié! Pas celle qui est virtuelle et qui ne dure que l'espace d'un blog, qui disparaît sans crier gare : ça, ce n'est pas de l'amitié ; mais du copinage, des fausses amitiés, de l'hypocrisie, de l'intérêt ou de l’indifférence pour beaucoup de personnes qui parlent d'amitié sans savoir même ce que ce mot veut dire réellement.

    Pour moi, c'est un semblant d'amitié, une parodie d'amitié : appelez ça comme vous voulez. Mais pour moi, ce n'est rien d'autre qu'une parodie d'amitié : C'est tout. Si cette amitié se construit au contact de mes semblables, elle peut survenir en moi très rapidement. Ensuite, elle poursuit sa route se sculpte, s'affine et parfois s'estompe parce que j'ai décelé une faille dans la personne qui se dit mon amie.

    Je viens de subir deux déconvenues qui m'ont fait mal de la part d'amis(es) : de faux amis(es) que je croyais sincères : une faille qui ne pouvait que s'agrandir avec le temps. Alors, après m'avoir lâché lamentablement et laisser un long silence s'installer entre nous malgré multiples relances de ma part, j'ai laissé tombé et la voilà qui se pointe de nouveau, toute mielleuse et sans crier gare.

    Je n'aime pas ces comportements ! Lorsque je parle d'amitié, je sais de quoi je parle !...

    Il serait mentir que de penser que l'amitié est éternelle ! On doit cultiver la fleur de l'amitié si non, comme dans un couple, les chemins se séparent et c'est irréversible.

    En générale, je suis très fidèle en amitié : j'ai des amies de plus de 30 ans et l'on ne voient que très peu ; mais à chaque fois, c'est avec le même plaisir.

    Pour moi, l'amitié doit aller dans les deux sens. On ne doit surtout pas penser à son propre intérêt dans une amitié sincère si non, ce n'est pas de l'amitié mais tout simplement chercher à profiter de l'autre.

    Je ne nommerai personne pour leurs conserver leur anonymat ; mais je n'en pense pas moins ! L'amitié n'exige rien de l'autre. l'amitié est désintéressée. Qui peut se venter de n'avoir pas fait "ami ami" sans rien attendre de l'autre en retour?...

    Dans la vraie vie, ça ne me dérange pas de ne pas avoir de nouvelles de mes amis(es) durant des années et les retrouver ensuite. Ce sont des gens que j'aime !  Des gens avec qui j'ai beaucoup de très agréables souvenirs, et aussi de très triste comme le décès d'un amis.

    Nous ne nous sommes pas vraiment quitter avec ces amis (es) ; mais les redécouvrir encore dans leur progression comme dans la mienne, accepter ce qu'ils sont devenus, évoquer les souvenirs mais aussi les projets, avoir envie de les prendre dans mes bras et de les embrasser encore, comme avant ou prendre conscience que nos chemins et nos opinions ont divergé, sans amertume, juste en conscience avec soi-même, que cela soit pour eux ou que cela soit pour moi, le fil ténu de nos amitiés, petit à petit et à cause des aléas de la vie, s'est dissout.

    Je n'ai pas de nouvelles des rouages de mon enfance. Parfois il m'arrive de me demander :

    _" Qu'es-tu devenu, toi que j'ai observé ?... Toi ou toi que je regardais avec des yeux de jeune fille ?..."

    Étant habituées à la solitude, ils (elles) ne me manquent pas vraiment en fin de compte. Toutefois, je vous vois nombreux à vous être suivis, accompagnés, soutenus... Alors, si cela ne m'a jamais empêché d'avancer parce que solitaire depuis ma toute petite enfance et qu'il faut bien faire face au destin qui nous est demandé d'accomplir, parfois cette bulle dans laquelle j'ai dû me définir dans l'espace temps pour me protéger au fil de mes pérégrinations et de mes haltes, pour ne pas souffrir des ruptures amicales, aujourd'hui, cette bulle me semble remplacée par un mur de béton armé derrière lequel on ne me voit, ni ne m'entend plus... J’essaie bien de briser ce mur ; mais je n'y arrive que partiellement. Solitaire je suis, solitaire je resterai...

    Amis(es) d'enfance ? Il n'y en a pas. Parents, famille ? Il n'y en a pas : il n'y en a plus parce que, petite fille et ado, je n'ai jamais connu ni tendresse ni amour comme beaucoup d'entre nous.

    Dans ma vie, à part mon mari, mes enfants et mes petits enfants, l'indifférence est omniprésente : il y a ceux qui passent, ceux qui regardent, ceux qui voient, ceux qui sont en accords avec ma façon de voir les choses, ceux qui prennent le temps de lire, ceux qui pensent tout en lisant...ou pas. Ceux qui passent, qui repassent ou repasseront, ceux qui laissent un gentil commentaire sur mon espace... ou une vacherie, ceux qui s'en fichent pas mal, ceux qui jugent, ceux qui critiquent, râlent, ceux qui aiment... ou qui n'aiment pas et enfin, ceux qui agissent selon leurs inspiration du moment :

    — "Je laisse un mot ou j'en mets pas ? Bof ! J'ai pas envie... C'est pourtant bien joli ce poème ! Mais j'ai pas envie de laisser un com ou je n'ai pas le temps."

    — "OH ! L'image est belle sur ce site (ou blog) ! Mais je ne peux la prendre. Alors à quoi bon m'attarder là où je ne peux rien piquer ?! " Ça c'est la mentalité de certaines personnes du net.

    Où êtes-vous, vous ? Dans quelle catégorie vous situez-vous ? Je n'en sais rien ; mais vous ! Vous êtes les seuls à savoir dans quelle catégorie vous vous situez... Un ami ou une amie pour moi, c'est :

    Celui ou celle que je n'attends pas, mais qui est toujours le (la) bienvenue, il (elle) est celui (celle) à qui je parle mais qui déjà a senti naître un tout petit bourgeons d'amitié entre nous. Il (elle) est celui (celle) qui jamais n'hésitera à me dire honnêtement que j'ai tort ou qu'il (qu'elle) n'est pas d'accord : je n'en resterai pas moins en accord avec il ou elle car il (elle) est celui (celle) que j'aurai le sentiment de n'avoir jamais quitté malgré de longs moments de silence ou d'absence. Je sais que j'ai trouvé quelques amis(es) de confiance que je ne connaîtrais jamais autrement que virtuellement. Ils sont au nombre de six personnes dans lesquels (elles) j'ai confiance.

     Il y a plus de vingt ans, une seule amie de blog, jusqu'à ce jour, est venu passer quinze jour de vacance chez nous, dans le midi avec ses trois enfants de huit ans à 12 ans... et son mari : un sale type imbuvable ! Je suis heureuse d'avoir pu lui faire passer ces quinze jours de vacances chez nous ou nous sommes toujours en vacances : La Côte d'Azur. C'était une amie adorable qui se prénommais Isa. Elle a profité avec nous et son sale type de mari lui fichait la paix parce que je veillais au grain avec mon mari. Je ne vous en dis pas plus ; mais s'il n'avait pas été là, cela aurait été beaucoup mieux. Cette amie m'a raconter son calvaire avec cette pourriture. Un macho pas possible qui n'a jamais eu la loi avec moi et surtout pas sur sa jolie fille aînée de 12 ans : déjà un petite femme ! Il n'avait pas intérêt à la toucher ou à lui faire peur en paroles ! Je rectifiais le tir automatiquement devant les enfants à qui il faisait peur et pas qu'à eux.

    Que pouvez vous faire lorsque une jeune femme de 35 ans vous explique que pour ses enfants, elle ne veut pas porter plainte ? J-M l'a prise à part, en voiture, lui a parlé, expliquer ses droits etc. Nous avons voulu déposer plainte avec elle ; mais elle ne voulait pas et nierait tout si nous ne respections pas son désir. Nous étions en  Bien mauvaise posture...

    Elle n'osait pas aller contre son ignoble mari qui la battait lorsqu'il étaient chez eux,  qui lui volait sa carte de banque et son argent. Ça, il l'a fait pendant leurs vacances, chez nous ce vaux rien ! Ah ! c'était un beau garçon ! Mais l'intérieur de sa personne était noire.  Il était faux et mielleux envers les gens  qu'il désirait séduire ; mais avec nous, ça ne marchait pas.

    Peu de temps après que la petite famille soit repartie pour la rentré de classe, Isa dû se faire opérer de la vésicule biliaire pour avoir reçu des coups de pieds dans le ventre par (inutile de le nommer) : des coups de pieds et des sautillements sur son abdomen, toujours sans être inquiété par les autorités.

    Isa est décédée à l'âge de 35 ans sur la table d'opération, laissant ses trois enfants "et la grande de 12 ans pour laquelle nous crénions des actes pas très saints de la part du père." Jusque là, devant nous, il n'y avait pas eu de gestes ni paroles répréhensibles : pour chez eux,  Isa nous avait assuré que les assistantes sociales veillaient sur les enfants ; mais nous avions peur que cela arrive, maintenant que leur maman était partie pour un autre monde. Nous avons fais le nécessaire afin de savoir ce que deviendraient les trois enfants après ce drame. Cela nous tracassait. Nous avons su par la grande qui nous a appris le décès de leur mère, que c'était leur oncle maternel qui allait les prendre en charge par décision de justice car la grande avait parlé de tout ce que son père leurs avait fait subir comme des maltraitances verbales et des menaces, ainsi que des coups sur leur mère qui avait tout caché à sa famille ; mais qui en était morte.

    Je n 'ai plus eu de nouvelles depuis ce temps où Isa avait un peu été heureuse avec nous protégée par Jean-Michel : mon époux, et moi-même car ne me faisait pas peur cet ignoble individu ! Si nous avions pu lui refuser notre toit, nous l'aurions fait sans aucun remord ! Mais pour Isa que j'aimais et respectais, je ne pouvais pas aller contre sa volonté. J-M et moi, parlons toujours de Isa et de ses enfants. Nous aimerions avoir de leur nouvelles ; mais nous n'avons aucun contact et nul lieu où les joindre. Ils sont des hommes et des femmes aujourd'hui car cette histoire date d'au moins plus de vingt ans comme je l'explique au début de mon récit. Lui est en prison pour multiples infractions : ça, nous le savons car Isa nous avait déjà confié ses travers pas très reluisants. Mon époux étant un pompier encore en service à cette époque, Ce salopard se tenait tranquille car il ne savait pas que Isa nous avait tout dit. Il faut dire que malgré tout, nous ne dormions pas sereinement ; Mais J-M veillait au grain.

    Cette histoire m'a beaucoup marqué  et là, en vous confiant cette amitié qui nous a engagée très loin : Isa et nous, sans pouvoir faire  exactement ce que nous aurions voulu pour les enfants et pour elle, j'ai le cœur qui se sert et je pense que nous n'en avons pas fais assez...

    Lorsque je fraternise avec un ou une amie, c'est un être que je respecte, que j'aime et que je découvre chaque jour un peu plus. L'amitié, pour moi, n'est pas seulement ce qui se forge au fil du temps, mais aussi l'alchimie de deux cœurs qui se comprennent.

    Cette alchimie est une forme d'amour dont la fusion est L'amitié : c'est de l'amour ; mais pas l'amour qui unis les couples ! C'est plus simple, plus délicat et sans ambiguïté. L'amitié nous pousse à être généreux envers son prochain.

    L'amitié nous pousse à être présent pour son ami(es), attentif à ses soucis, ses peines, ses besoins, ses problèmes et si nous sommes en mesure de pouvoir l'aider, nous le faisons volontiers. C'est ça l'amitié ! Est-tu mon ami(e) ? Si tu es mon ami(e), déjà tu l'as senti...

    N. GHIS.

    Image associée

     Texte écrit en 2010 : modifié en 2017

    Résultat de recherche d'images pour "Rose Gifs dans les couleurs de mauve"

     

     

    « L'amitié texte de ChansonSims Mich-Utopia -Whitney Houston »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    43
    Vendredi 14 Juillet à 10:33

    Quoi de plus naturel que de souhaiter un heureux 14 juillet avec ses amis, je passe ici te réveiller sans feu d'artifices mais avec amitié, et je t'envoie myriade de bisous colorés

    Image prise sur le blog de Douce_Luscie

      • Vendredi 14 Juillet à 13:36

        Tu es adorable chère Mich !

        Pour moi et mon homme : le 14 juillet, c'est à la télé, au frais avec la clim. Tu sais : nous n'avons plus la santé pour rester au soleil et nos enfants et petits enfants ne sont pas avec nous. Nous les laissons vivre leur vie... je te fais de gros bisous d'amitié et merci d'avoir penser à moi ! Je te souhaite également un très bon 14 juillet si tu es avec les tiens. Je t'apprécie beaucoup chère Mich ! Encore merci pour ton gentil com. Merci à douce Lucie pour cette belle image. Ghislaine.

         

    42
    Dimanche 9 Juillet à 04:24

    .....et pendant ce temps là, la méditerranée,...(BECAUD )

    Je remets 100 fois mon ouvrage sur le métier et fais figure de" petite main" devant votre élégance à "tailler les costards" à des va nu pieds et autres mal fringués !

    Je verrais en vous la C.Chanel qui fit en son temps figure d’avant garde et figure de proue des femmes enfin libérées...mais vous vous êtes toujours à la mode ! 

      • Jeudi 13 Juillet à 18:06

        Mon cher Loupzen,

        Pardonnez-moi pour ce retard à vous répondre : je n'avais pas vu ce petit message. Vous êtes trop ! (rire) Je dis ce que je pense et je suis sincère. Je sais que je parais naïve; mais je sais ce que je dis et je sais où je vais. Je sais aussi que vous m'avez comprise mon ami. Merci pour ces petits partages et merci pour votre présence. Passez un très bon 14 juillet  et continuez votre voyage à la recherche de l'absolue liberté de votre esprit si ce n'est celle du corps. Il y a une chose que nul ne peut vous enlever :

        c'est "votre liberté de penser."

    41
    Dimanche 18 Juin à 07:13

    Lorsque vous êtes en société et qu'un malotru vous insulte, je vous imagine lui jetant un gant (pas un de chez Mappa!) en le conviant de le retrouver sur le champ pour lui montrer avec de quel fer vous allez le marquer.

    Cette pratique, réservée aux gentilshommes, était considérée comme le summum du code de l'honneur.

    Il n'y a pas que les « histoires d'Amour » qui vous défrisent et de vous voir crêper le chignon avec une quelconque Ninon non pour un oui mais oui pour votre renom, reste un privilège rare.

    La femme est-elle moins belliqueuse que la Ghislaine  de Secret de Famille ?

    Il n'est pas nécessaire de remonter jusqu'aux gladiatrices romaines ou à Jeanne d'Arc pour trouver des exemples d'Amazones capables de tenir des armes sans s'évanouir.

    Nul besoin donc de se travestir comme le chevalier d'Éon pour prouver qu'on peut être fine lame et porter des jupons .

    Sans être « une »spadassin vous ferraillez vrai, portant l'estocade avec justesse...je vous imagine tenant le fleuret à bout de bras et titillant de sa pointe acérée un bouton de chemise de votre « offenseur impertinant ».

    Vous prenez votre temps, vous appliquant à positionner à la «  comme il le faut » vos gestes, et expliquant le pourquoi et le comment de la chose....cet air de supériorité vous sied bien, le prestige de l'uniformité et de la non conformité ne sont que des accessoires pour « énerver » votre ennemi du moment...lui expliquant que vous le lui voulait pas de mal mais que...vu les circonstances. « .à la fin de l'envoi je touche »

    Grandeur d'âme, défenseur des causes perdues d'avance, vous rêvez à un monde où on se tait dans lequel tout est secret, un monde de devins, de pianistes et de chats.....

     

    Vous avez tutoyé les dieux et vouvoyé les gueux et quelques fois pour ami vous avez cheminé avec les Loups …...

    souvenez-vous qu'au village vous avez mauvaise réputation (BRASSENS)...

    Je vous souhaite le meilleur dans votre vie.

     

     

      • Dimanche 18 Juin à 13:52

        Bonjour mon cher ami Loupzen,

        Mon Dieu, Loupzen ! De bon matin, que vous m'avez fais rire ! J'adore votre façon de vous exprimer ! Vous voyez que nous ne sommes vraiment pas loin l'un de l'autre : un homme, une femme, et je peux vous dire que si un homme ne me traite pas comme il se doit avec courtoisie et politesse, il en prends plein son grade : Cela m'est arrivé déjà deux fois : si je n'ai pas croisé le fer en situation réelle, ce n'était loin. Il faut vous dire qu’il y a une phrase que je ne supporte absolument pas de la part d’hommes misogynes et phallocrates qui me font sortir de mes gong !

        Cette phrase est celle-ci :

        Moi , je ne parle pas aux femmes !

        Ah ! Oui ? Et bien moi, je parle aux hommes que ça vous plaise ou pas ! Espèce de sagouin !

        En six occasions, je peux vous dire que ces messieurs n'en menaient pas large car rien qu'en paroles, ils n'ont pas eu le dessus : ils ne pouvait pas en placer une ! J'ai eu même eu mail à partir avec un Médecin qui voulait que je me mette nue pour regarder mon cou ! Il a eu son compte en parole également et je n’ai pas cédé d’autant plus qu’il y avait un collègue à lui dans sa salle d’examen. Ensuite, ce fut le juge qui jugeait l’affaire de mon accident, me demandant de me contredire au sujet d'un salopard de chauffard qui avait télescopé, pas l'arrière, une R5 qui avait, bien sûr, rebondi sur notre 403 à l’arrêt « feu rouge » que mon époux conduisait. C'est d'ailleurs à cause de cet énergumène : rond comme une queue de pèle, que j'ai eu ce fameux coup du lapin. ( deux vertèbres inversées en forme de W : C4 & C5 dont je vous ai déjà fait part dans un échange humoristique ). Je ne vous dis pas les conséquences de cet accident : ce serait trop long ; mais le fait est que nous avons dû porter plainte car je suis restée trois semaines en centre de soins. Le jour de l’audience concernant le procès que nous avons attenté contre ce représentant en spiritueux se servant bien au passage, ce cher vieux juge, croyant tout savoir sur la façon d'intimider les gens, essayait de me faire dire que j'avais entendu trois Bangs au lieu de deux que mon affirmation disait être la bonne version. Il faut vous dire que ce chauffeur complètement abscons avait prit en sandwich entre nos deux voitures : la Simca fourgonnette (taule renforcée à l'époque), un jeune conducteur d'une R5, ( taule très fine ), à l'arrêt, à un feu rouge comme nous l'étions, nous-même, également. Ce pauvre jeune homme qui allait voir sa jeune femme qui venait d’accouchée, avait les deux jambes brisées. Moi, folle de rage, j’étais sortit (avec mon coup du lapin) rire, de ma 403 et était partis tout droit sortir le sale type bourré comme un ail de sa voiture et lui administrais une magistrale gifle en l'admonestant d'une façon qui ne souffrait aucune réplique. L'état de nerfs où je me trouvais était la cause de ce comportement belliqueux. C’est mon mari qui est venu me calmer en attendant la police et l’ambulance pour le jeune homme et moi.

        Pour en revenir à mon Juge qui du haut de son perchoir me regardait d’un air hautain : ( j'avais une trentaine d'année). Tenant absolument à me faire dire que j'avais entendu trois "Bangs" alors que taper dans la R5, puis envoyant ainsi cette petite voiture dans la notre ayant une carrosserie double, n’avait produit que deux "Bang". J'étais hors de moi et je signifiais au vieux juge que la bien séance exigeait qu’on le respecta pour sa fonction, que je ne changerais rien de ce que j’avais déclaré dans le procès verbal. Devant ma petite personne, il persistait à tout prix dans sa version qui était fausse. Pour ma part, je donnais toujours la même réponse depuis le début de l'audience. Le juge ne sortait pas de ce qu’il voulait me faire admettre : c'est à dire trois "Bangs". Je lui signifiais du haut de mes 1 mètre 65 que s’il continuait dans son idée faussement exacte, je tournerais les talons et m'en irai sans plus de formalités. Comme il continuait et que j'avais l'impression qu'il m'embrouillait sciemment, je lui dis sur un ton qui n'admettait pas de réplique, qu'il ne me ferait jamais dire ce que je ne voulais pas dire et que je m'en irais de ce tribunal. Sur ces mots, je tournais les talons et m'en allais de la salle d'audience, faisant fit des magistrats en présence et des spectateurs présents. Je fut interpellée aussitôt par le bedonnant juge antipathique à souhait qui sur un ton péremptoire, me menaça :

        Si vous ne revenez pas à votre place sur l’instant, je vous inculpe d’insultes à magistrat ! Revenez immédiatement à la barre, madame ! Je lui répondis de l’endroit où je me trouvais que je ne reviendrais pas à ma place s’il continuait à me forcer à dire ce qui, pour moi, était saugrenu et complètement faux, qu’il n’y était pas sur les lieu de l’accident pour affirmer sa théorie et je le lui fit remarquer sans perdre mon aplomb. Jean-Michel me supplia de revenir à la barre et de ne pas m’entêter sous peine d’amende. Je revînt de mauvaise grâce parce que mon époux me le demandait et non le juge. Nous avons obtenu ce que je voulais concernant le compte rendu de l’audience : c’est à dire ( deux bangs et non trois ). Le conducteur de la Simca fourgonnette était pour moi, un habitué des bouteilles d’alcool au volant. Je ne lui pardonnais pas ce qu’il avait fait sous l’emprise d’une ivresse prononcée et je lui signifiais mon mécontentement devant l’assistance. Le juge s’en étouffait de rage devant mon indiscipline. Néanmoins j’obtins gain de cause et gagnais mon procès avec une indemnisation conséquente pour mon coup du lapin où j’aurais pu perdre la vie. ( Il me reste quand même des séquelles )! J’avais plaidé pour mon cas et malheureusement, je ne su jamais ce qu’il était advenu du jeune marié et de ses jambes brisées. Je ne supporte pas l’autorité par elle-même, vu ce que j’ai enduré à cause de cet abus d’autorité employé par les sœurs, les familles d’accueil chez lesquelles je fus placée lorsque j’étais enfant. Ça laisse des marques : d’où mon caractère vindicatif. Je suis une insoumise et rebelle lorsque l’on veux me faire céder alors je sais et que je sens que j’ai raison !

        J’aime ce qui est juste ! Je suis une personne douce si l’on ne me cherche pas. Je suis prête à me mettre au milieu d’un couple qui se dispute dans la rue si la femme est malmenée : pareil pour des enfants ou des animaux. Je ne supporte pas l’injustice ! A cher Loupzen ! Je vous ai donné de la lecture ! MDR ! Ghislaine.

         

        PS: Devinez à quoi l'on me compare ? (sourire)

         

        Tu as découvert quel animal réside en toi ! Ton côté sauvage fait de toi une personne indépendante et confiante. Tu sais exactement ce que tu veux et tu ne perds jamais de vue ton objectif. Ton instinct sauvage t’aide à atteindre ton but ! 

    40
    Mercredi 14 Juin à 09:11

    Bonjour Ghislaine 

    juste bon jour, pour te souhaiter une belle journée sous le signe de la douceur, de la tendresse que toute âme mérite, ton plaidoyer pour l'amitié est très fort, tout comme tes sentiments et ta déception, Tu as raison de poser tes maux, nul ne doit se sentir exclu.

    J'aime cette intelligence et délicatesse qui te fait respecter le travail, et je t'envoie messagers d'amitié pour qu'ils t'accompagnent dans ta liberté 

     

      • Mercredi 14 Juin à 11:03

        Bonjour aussi Mich- Utopia,

        Cette image dont ti m'as fais présent est tellement jolie que je vais la mettre dans mes cadeaux. Elle est sublime de délicatesse ! Si tout le monde pouvait faire comme toi et faire attention de ne pas défigurer les blogs avec des images non appropriées à l’atmosphère que dégage les blogs, ce serai vraiment une délicatesse que moi je me fais un honneur de respecter. merci pour cette délicate attention. Amicalement, Ghislaine.

    39
    Mercredi 14 Juin à 00:59

    Bonjour!

    Amitié et amour ont la même racine, et les mêmes conséquences... j'aime  bien le style et l'élégance littéraire qui sont  omniprésents ici ! Bonne journée

      • Lundi 19 Juin à 10:18

        Merci beaucoup cher monsieur Peache pour votre sympathique visite dans mon humble demeure. Je suis touchée par vos compliments, vraiment ! Je vous souhaite, à mon tour, une très bonne journée débutant une semaine qui se promets d'être caniculaire. Merci encore pour vous être arrêté quelques instants chez moi afin d' y laisser votre  aimable prose. Cordialement, Ghislaine.

    38
    Mardi 13 Juin à 12:37

    Bonjour ma jolie Ghis. Je passe te faire un coucou en espérant que tu vas bien. Je délaisse un peu mon blog ces jours ci, mais j'essaye d'y poster une création de temps en temps afin de ne pas le laisser endormi trop longtemps. La motivation et l'envie ne sont guère présentes... et je fais de brèves apparitions. Je te souhaite une excellente journée. Il doit faire très chaud par chez toi. Mais tout ce soleil fait un bien fou et j'aime cela. A bientôt... Gros bisous de Kannelia.

      • Mardi 13 Juin à 13:25

        Merci ma Kannelia pour ta gentille visite qui me fait toujours un immense plaisir. Tu sais que moi je ne supporte pas le soleil et la chaleur : je suis donc cloîtrée à l'intérieur de la maison avec la clim. (rire) Ma fenêtre sur le monde, c'est vous mes amis (es). Je serai toujours présente pour vous. gros bisous. Ghis.

    37
    Lundi 12 Juin à 18:37

    Bonsoir Ghislaine

    merci de ta visite sur mon blog

    tu ne l'avais jamais visité pourtant il y a longtemps qu'il est fait

    le tient est très beau

    ton texte sur l'amitié aussi j'aime beaucoup

    je savais pas pour la couleur des images j'espére avoir choisi une qui te plaira

    bonne soie et bonne semaine

    Nanou

    36
    Vendredi 9 Juin à 15:27

    Coucou Ghislaine 

    J'aime beaucoup la présentation de ton blog  tu as raison de dire que les images criardes ne seraient pas du plus bel effet au milieu des tons pastels des tiennes .

    Je pense que le beau temps est revenu chez nous et j'espère que tu vas bien 

    Tu sais que tu peux m'appeler quand tu veux , j'ai eu du mal à me remettre des festivités du mariage de mon fils mais lui il est en pleine forme il revient de son voyage aux Canaries hihihi c'est beau la jeunesse ! 

    Gros bisous Ghis 

    Nicole

     

    35
    Vendredi 9 Juin à 09:30

    Bonjour,

    bonne définition de l'amitié,

    j'ai quelques mèmes idées sur l'amitié comme dans cet article

    l'amitié tout comme l'amour est un complexe etat humain

      • Vendredi 9 Juin à 11:46

        Tout à fait ! D'ailleurs, les deux commencent avec un grand "A ". L'amitié tiens une grande place dans ma vie, même si elle n'en a aucune pour moi. L'amitié me délaisse à part dans de virtuel; mais dans le privé, c'est le néant. Je m'en accommode puisque je ne puis faire autrement. Dans le privé, je donne mon amitié; mais on ne la veut pas... ou seulement pour en abuser.

    34
    Dimanche 28 Mai à 14:24

    BONJOUR CHISLAINE PAS SOUVENT LA ME REMAIS TOUT DOUCEMENT DE MON ACCIDENT AMITIE LILLIS

      • Dimanche 28 Mai à 18:13

        Mais qu'as-tu donc eu mon amie ? Je ne savais pas ? Explique-moi si tu en as le désir et l'envie; Décidément, beaucoup de mes amies d'Eklablog ont des ennuies de santé en ce moment, et je m'inquiète pour chacune de vous! Qu'est-ce qui t'es arrivé douce LILLIEROSE ?  Ghislaine.

    33
    Dimanche 28 Mai à 13:13

    Coucou Ghis

     j'arrive, c'est vrai que je me suis faite rare ces temps ci!

    Tu sais que j'ai tété malade,  bien même.

    Depuis un  certain temps j'avais des malaises de gros malaises sans pouvoir trouver d’où cela venait, je ne pouvais plus ni ouvrir nordi ni sortir de chez moi et vlan  parait que je fais de l'agoraphobie! et bien crois moi

     c'est handicapant.

    Léa m'a relayée sur le blog pendant 3 mois

    et elle donnait des nouvelles.

     j'en ai repris la gestion mais c'est vrai que j'ai délaissé les amies, et je m'en excuse!

    Je suis en traitement depuis 5 mois, c'est mieux mais pas encore cela,

     je peux de nouveau faire mes courses dans les magasins, quand je voyais

     ce genre de trouble à la télé , je ne comprenais pas, et bien maintenant oui, car ma vie a basculé en une nuit!

    Encore une fois pardonne moi

    un gros bisou

    Marjolaine

      • Dimanche 28 Mai à 14:02

        Mince alors ! Je n'étais pas au courant parce que je voyais toujours de publications sur ton blog : je laissais des messages ne sachant pas que ce n'étais pas toi ? Pardonne-moi moi amie !  Mais c'est vrai que je me suis inquiétée et ce matin, je me suis décidée à revenir te voir pour te demander ce qu'il n'allait pas venant de ma part? J'étais perdu et je cherchais dans ma tête ou était l'erreur ? LOL ! Pardonne moi Chère Marjolaine ! Bon dimanche !

        Gros bisous, ton amie Ghislaine.

    32
    Samedi 27 Mai à 18:40

    merci d'etre passée chez moi

    bon week end

    gros bisous

    31
    Lundi 3 Avril à 09:57

    Bonjour Ghislaine j'espère que tu aura passez un bon weekend chez nous pour le moment petit brouillard j'espère qu'il se dissipera vite pour nous laissez un beau soleil. Bisette passe une bonne journée.

     

      • Lundi 3 Avril à 10:28

        Merci Alice. Toi aussi passe une très bonne journée. Ici, il fait beau, mais avant hier et hier, c'était le déluge.

        Bises Ghis.

    30
    Dimanche 2 Avril à 09:47

    Bonjour Gishlaine, 

    Preuve de ma bonne foi, je sors de mon silence même s'il est d'or et 

    que la parole est d'argent,

    je te remercie d'être passée sur mon petit blog sur lequel j'ajoute des choses, mais cela prend du temps quand on travaille,

    tes blogs sont tous plus jolies les uns que les autres et beaucoup de tes images

    et poésie m'emportent dans un autre monde, ce qui fait du bien

    Voilà... j'aime la poésie et si je pouvais en écrire ce ne serait que plus beau...

    Sinon j'aimerai trouver un crayon en pointeur comme le tien et savoir l'installer aussi, si tu sais où je peux m'en procurer

    un ? merci d'avance

     

    Bises et au plaisir de te revoir

    Carpe Diem

    " Cueille la rose..." Ronsard 

     

    29
    Samedi 1er Avril à 18:16

    Coucou Ghis. Tu es la première que je visite ce soir. Tes blogs embellissent de plus en plus. Merci pour les mots gentils et les attentions que tu déposes sur mon blog. C'est toujours un énorme plaisir pour moi de trouver tes commentaires. Merci à toi pour tout cela. Je te souhaite un merveilleux week-end. Gros bisous de Kannelia.

    28
    Samedi 1er Avril à 13:14

    bonjour Gigi , je ne t'oublie pas tu sais meme si je passes pas beaucoup

    mais quand je suis chez toi , y a tellement de choses à lire que je sais jamais ou aller

    et ou mettre le com alors voila je me suis arretée la

    et je poses mes bisous et mon amitié ici

    pour toi car je penses bien a toi tu sais

    je t embrasse j espere que tu vas bien

    passes un bon week-end

    Elyci

      • Samedi 1er Avril à 14:21

        Merci, mais il ne faut pas te sentir obligée si tu n'a pas envie de venir! Bon week-end ! Ghislaine.

    27
    Mercredi 29 Mars à 19:16

    Bonjour Ghislaine je viens pour te souhaiter une douce soirée j'espère que ta journée ses bien passée on annonce une bonne journée demain jusque des 21 degrés cela est bon pour les vieux os mdrr. Je fait un petit break jusque lundi trop de chose a faire. Bisette douce nuit a toi

      • Mercredi 29 Mars à 19:25

        Bonsoir Alice,

        Je fais de même parce qu'il n'y a personne sur les blogs. Peut-être est-ce dû aux vacances de Pâques qui se rapprochent?  De toutes façons, ça fait du bien de se détacher du quotidien de temps à autre! Je te fais une bise et  te dis à la semaine prochaine. Merci pour ton gentil passage. Amicalement, Ghislaine.

    26
    Dimanche 26 Février à 22:05

    Bonsoir chère Ghislaine c est superbe j aime beaucoup,mille merci pour tes gentilles visites et pour tes belles images que tu met avec tes jolis commentaires,je te souhaite un bon début de semaine et prend bien soin de toi...gros bisous...Pascal

    25
    Vendredi 24 Février à 15:10

    bonjour je vous souhaite un bon apres midi amitie lillieroseimages

    24
    Vendredi 24 Février à 11:28

    cool

    Bravo Ghislaine 

    il est difficile de mettre en mot ses maux mais combien heureux la façon dont tu l'as fait

    je me permets de te tutoyer après avoir lu ce message 

    Il est plein de bon sens de retenue aussi, 

    chaque peine dite est une peine apaisée , j'espère que tu as pu faire une avancée dans tes attentes amicales.

    Merci pour ce très beau blog et merci pour les images ici posées,  Elles sont très belles,

    l'image de mon blog fut choisie par Douce_Luscie, elle a énormément de talent aussi♥

    Je te pose tendresse du coeur Ghislaine, Profite de l'Instant

    Image de Isabelle Tendon.

      • Lundi 19 Juin à 10:50

        Bonjour Mich-Utopia,

        Je n'avais pas vu ce message et je m'en excuse auprès de toi. C'est vrais qu'elles sont belles tes créations ! J'en ai quelques une de toi sur les menus de côté. Je vais allez voir chez douce Lucie  et regarder de plus prêt son talent. Je l'ai en amie ; mais il est vrai qu'il est dur de suivre tout le monde lorsque la liste des amis(es) s'allonge et bien souvent, je ne me rends pas compte des personnes qui me laissent de gentils commentaires. C'est en repassant pour voir si je n'ai oublié personne, que je m'aperçois de mes lacunes. J'espère que tu ne m'en veux pas ? Je viens faire amende honorable auprès de toi. Bisous et merci pour toute ces belles images. Ghis.

         

    23
    Dimanche 8 Janvier à 20:12

    Coucou ma chère Ghis. Je passe te souhaiter une douce soirée et une belle semaine. Je découvre des blessures cachées qui font mal au moment des fêtes. Heureusement qu'elles sont terminées maintenant. J'espère que  tu vas bien. Je t'envoie une myriade de bisous d'amitié. A bientôt ma belle amie... Kannelia.

    22
    Vendredi 16 Décembre 2016 à 12:17

    Bonjour ma douce Ghislaine,

    Je viens te rendre visite en espèrant que tu vas bien et que tu gardes le moral.Mon mari et moi ça va. Je pense bien à toi, je ne t'oublies pas mon amie adorée.

    J'ai pensé à toi si tu veux faire publier ton roman gratuitement, une amie m'a donné un site intéressant :

    https://www.edilivre.com/

    Je verrais plus tard si je proposes un de mes textes, pour l'instant je me contente de les mettre dans mon blog (à part mon roman)...En ce moment je suis en train de rédiger une histoire qui se passe à l'époque médiévale, dans ma ville Nevers : un frère et sa soeur de 2016 se retrouvent à cette époque lointaine...J'ai pas mal d'idées qui se bousculent dans ma tête lol 

    Passes un bon vendredi et un agréable week-end mon amie adorée, prends bien soin de toi.

    Gros bisous de Florence

      • Vendredi 16 Décembre 2016 à 12:27

        Merci ma puce pour tes souhaits. Je vais un peu mieux mais je me repose beaucoup car ma tension est à 15 et mon diabète est, lui aussi, monté à cause de cette petite déprime. tu sais pourquoi: je te l'ai expliqué.

         passe de bonnes fête avec ton homme ma puce! gros bisous à vous deux. Ghislaine.

    21
    Dimanche 11 Décembre 2016 à 11:51

    Bonjour ma petite Ghislaine,

    Merci pour ta visite et la belle image hivernale, superbe ! C'est un peu tôt pour souhaiter un bon Noël lol Remarques, ce sera vite là car le temps passe vite.

    Dès que j'ai un moment de libre, je me remet à l'écriture de mon récit médiéval.Pas évident mais c'est passionnant ! Cela se passe dans ma ville, Nevers un passé & une histoire médiévale, Nevers est qualifiée de Ville d'Art et d'Histoire.A notre époque la plupart des gens ici s'en fichent et c'est bien dommage, cela fait pourtant partit de notre passé riche et intéressant.

    Bon dimanche ma douce amie, surtout essaies de garder le moral.Je t'embrasse fort et mon mari te donne le bonjour.

    Gros bisous de Florence  

    20
    Samedi 10 Décembre 2016 à 18:43

    bonsoir Gigi ,je vois que tu es pas bien , tu peux compter sur moi, quand j etais mal, tu etais la

    si tu as besoin de parler ,je suis la pour toi ,je t embrasse mets toi en pause pour te reposer

    , fais des choses interressantes , je suis la mon amie tu peux compter sur moi

    passes un bon week end ,je te fais de gros bisous

    Elyci

      • Samedi 10 Décembre 2016 à 19:08

        Merci ma douce Elyci pour ton soutient. Je sais que je peux compter sur toi et je t'en remercie. A chaque Noël ça me fait ça. Je ne peux tout dire ici, mais je n'aime plus Noël: trop de souffrances à cause de cette fête. Je ne peux malheureusement en dire plus...

        Passe de bonnes fêtes... enfin, j'espère que tu n'es pas seule?

        J-M  et moi, nous ne faisons rien. Nous sommes à la maison bien au chaud.

        Gros bisous et bon week-end à toi ! Ghis.

    19
    Samedi 10 Décembre 2016 à 18:04
    Bonsoir ma petite Ghislaine, Je vois que tu as mis ton blog en pause.Cela fait du bien parfois.Tu le reprendras quand la motivation sera revenue. Essaies de garder le moral, changes toi les idées, écoutes de la musique, fais ce que tu aimes (je sais c'est plus facile à dire qu'à faire).Et les amies sont là si tu as besoin, tu peux compter également sur moi. Prends bien soin de toi mon amie adorée. Bon week-end, je t'embrasse fort. Florence
      • Samedi 11 Mars à 12:30

        Je ne sais plus ou te laisser un message à toi non plus? je viens de chez toi avec un belle image mais impossible de trouver les coms ? Que ce passe-t-il? Ghis.

      • Samedi 10 Décembre 2016 à 18:22

        Merci chère Florence.

        Je sais que tu es là et que je peux compter sur ta gentillesse à être présente pour moi. Ca me fait chaud au cœur, mais, vois-tu, ces tous les ans à cette période que ça me fait ça. Je souffre de n'avoir sur, mes deux enfants, que ma fille et mes trois petits enfants qui sont grands maintenant, mais qui nous donnent l'amour que notre fils est ses enfants ne nous donnent pas. Notre belle-fille est très difficile à comprendre... Bisous, Ghis.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :