•  

    Résultat de recherche d'images pour "Gis images message la méchanceté gratuite mauve"

     

    " Tu vois : la fille que tu viens de traiter de  GROSSE. "  

    Elle à fait une surdose de pilules amaigrissante  : Elle est entre la vie et la mort.

    La fille que tu viens de traiter de  LAIDE : 

    Elle passe des heures devant son miroir à se mettre du maquillage pour espérer être aimée et acceptée.

    Le garçon que tu viens de faire tomber par plaisir :

    C'est un garçon maltraité chez lui.

    Tu vois l'homme avec des cicatrices sur le visage, sans compter celles que tu ne vois pas sur son corps :

    Il a combattu pour que tu connaisses une vie tranquille,

    Et il a manqué, pour son pays, d'y laisser sa propre vie.

    Le gars dont tu viens de te moquer parce qu'il pleur en se cachant des regards curieux :

    Sa  mère est en train de mourir, et il n'a plus qu'elle.

    Quand tu te moques de quelqu'un qui fait des fautes sur son blog :

     Connais-tu son parcourt scolaire, et la vie qu'il a eu enfant ?

    Crois-tu avoir le droit de lui faire honte devant tout le monde ?

    Résultat de recherche d'images pour "Gis images message la méchanceté gratuite mauve"

    Parce que je suis contre l'intimidation, la méchanceté, gratuite, le mépris de l'autre,

    Arrêtez de juger sans savoir par où et quoi ceux que vous persécutez sont passés !

    Le boomerang, tôt ou tard, vous reviendra dans la figure...

    La Méchanceté Gratuite


    2 commentaires
  •  

    L’indifférence des enfants

     

    C'est une femme comme tant d'autres femmes

     

    Sa vie sera bientôt derrière elle comme cette feuille d'automne qui lui passe devant le nez. La vie passe ainsi. Combien de femmes vivent leur vie en subissant le quotidien parce que les enfants sont là, et qu'ils doivent passer en premier, qu'il n'y a plus cette flamme amoureuse dans les yeux de son mari qu'elle croyait voir durer toujours, que la routine et les obligations ne laissent pas de place pour la tendresse. Des fossés, des trous, et les incompréhensions, qu'il y a forcément dans un couple, qu'elle ne se sent plus aimée pareillement qu'avant. Il y a comme un grand vide dans ses entrailles, un manque d'attention, d'affection traduit seulement pas des mots qui n'ont pas de sens à ses yeux. Elle n'est plus qu'un meuble, une personne qui est là, présente pour faire vivre les siens ; mais elle... Oh ! Elle ! Que leurs importe son devenir ? Ils sont adultes et n'ont presque plus besoin d'elle, sauf par égoïsme... Doit-elle, ce qui lui reste de vie, à un automne monotone ? A une pluie qui se déverse dans son lit, dans ses nuits ? Mais la vie boue encore en elle ! Elle est encore jeune ! Elle sent la jeunesse en elle ! Pourquoi se sacrifier pour des ingrats qui n'ont rien à faire d'elle ?

    N. GHIS.

    L’indifférence des enfants

    N. GHIS. L'ingratitude des enfants en 2018... 


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique