•  

    En hommage aux victimes de Nice  

    Mon frère : Tristesse

     

    Mon frère : Tristesse

    Ce texte fut écrit en guise d'épitaphe sur la tombe du frère d'un de nos amis qui m'a demandé,

    comme une faveur, de lui écrire un poème qui résumerait en quelques lignes sa jeune vie.

    Ce jeune homme est décédé à tout juste vingt ans. 

    C'était un très grand sportif plein de vie. Un skieur de grand talent!

    Marié depuis peu, il allait être papa;  mais la mort l'attendait

    au détour du chemin sous la forme d'une maladie de cœur  insoupçonnée, orpheline et traite.

    Pas de signe avant coureur. Pas de symptômes.

    Rien qui ne puisse laisser paraître une anomalie quelconque...

    Que dire d'autre?... Je n me suis pas sentie le droit de refuser.

    J'estime toujours autant nos amis qui font, aujourd'hui, partie de notre famille

    depuis maintenant 37 ans que l'on se connaît. 

    Je suis comme une éponge et je ne fais que ressentir

    et interpréter les douleurs des personnes que je côtoie autour de moi..

    Je n'ai aucun mérite à cela!

    Je ressens tout simplement la douleur des gens que je perçois dans une peine profonde...

    Je n'ai encore jamais vu aucun membre de ma famille décédé, 

    pas plus que je n'ai appris la mort d'un de mes proches concernant la famille de ma mère

    ou de mon père. Ils me sont si lointains qu'ils me sont complètement inconnus.

    Je n'ai connu ni grand-père, ni Grand-mère,

     ni tantes,  ni oncles, ni cousins, ni père, ni mère,

    ni sœurs, ni frère ne m'ont été familiers au point de souffrir de leur disparition.

     La vie est ainsi faite...

    Comme beaucoup de poètes, je suis une hypersensible;

    mais je me demande parfois si je ne suis pas insensible à tout ce qui touche à la mort?

     Est-ce que parce que dans ma présente vie, aucun des êtres que j'aime ne s'en est encore allé? 

    Je vous avoue quand même avoir peur de l'épée de Damoclès pendu au dessus de nos têtes.

    Et pourtant, un jour il faudra bien se rendre à l'évidence que rien n'est éternel en ce bas monde!

     

    Mon Frère

     

    J’ai le regret de toi, mon frère.

    J’ai le regret de ton absence.

    Tout ce qui vît sur cette terre

    Me fait regretter ta présence.

     

    Ta femme prie, ton enfant pleure. 

    La souffrance habite nos cœurs.

    Un oiseau chant’ Ô! Désespoir!

    Et je t’appelle dans le noir...

     

    Tu avais une femme, un bébé!

    Il fallait que tu en profites

    Pourquoi es-tu partis si vite

    En nous laissant désemparés

     

    Deux frères ne se quittent jamais.

    Te souviens tu de notre enfance

    Quand à cache-cache l’on jouait?

    Qu’elle fût courte ton existence!

     

    C'est moi qui ai cett' maladie!

    C'était toi le champions de ski!

    Sportif, en forme et toujours gai:

    A ta mort, nous n'étions pas prêt.

     

    Vingt ans, tu ne les avais pas!

    Si un jour l'on m'avait dis ça,

    Je n'en aurais pas cru un mot!

    Toi! Dans un sombre tombeau?...

     

    Pourtant, c’est vrai! Tu as gagné!

    Je ne pourrai plus te trouver!

    Je le regret de toi mon frère;

    Mais je sais que, là-haut... tu sais.

     

    (décès du jeune homme en 1980)

    N. GHIS. La main et la plume : Année 1980 

     

    Mon frère : Tristesse 

    Mon frère : Tristesse


    3 commentaires
  •  

    Je peints et je dessine pour m'amuser 

    Mes peintures  sont sans model complètement imaginaires: 

    Pour moi, c'est du naïf. Je n'ai jamais appris. Je dessine d'instinct.

    Ne m'en veuillez pas si il y a des erreurs de perspective. 

      

    Là, j'avais comme model un tableau au point de croix parce que je faisais du point de croix et aujourd'hui, avec cette main gauche accidentée qui n'est pas revenue complètement: (tendon cubitale et artère cubitale coupés en 2002), je n'arrive plus très bien à maîtriser  ce que je tiens dans cette main. J'arrive à taper sur les touches du clavier; mais uniquement avec le majeur. Plus de force dans cette main!

    J'avais envie de le reproduire: toujours pour m'amuser...

    Ces dessins ont plus d'une quinzaine d'années puisque avant mon accident!

    Je peints et je dessine pour m'amuser

     

    Juste pour m'amuser  je crayonnais au feutre, car je surveillais mon époux qui venait d'être opéré des hanches et il souffrait beaucoup donc, je m'occupais de lui pour soulager les infirmières comme je pouvais...

    J'adore dessiner pour le plaisir! Ces dessins sont vieux de 20 ans.

    Je peints et je dessine pour m'amuser

     

    Bien sûr: c'est du naïf! 

    Je peints et je dessine pour m'amuser

     

    Ah? Il en manque un? Le voilà.

    Model : un tableau au point de croix.

    Je peints et je dessine pour m'amuser

     

    Je peints aussi et je dessine; mais en amateur! Je fais tout en amateur! RIRE!

    Je reconnais que les peintures sont mal prises mais mon appareil n'était pas très bon et les prises ont 16 ans. J'ai retrouvé dans mes anciens dossiers  ou j'ai fais le trie toutes mes peintures et mes dessins que je n'ai pas encore pu mettre.

    Je n'ai pas la prétention d'être un grand peintre et ma préférence: c'est le naïf. Il y a aussi plein de défauts pour qui a l’œil! Mais je peints et dessine juste pour le plaisir et rien d'autre.

    Mes toiles et dessins au fusin 

    Provence La mer et le cabanon

    Mes toiles et dessins au fusin

     

    Mes toiles et dessins au fusin

    Mes toiles et dessins au fusin

     J'ai fais des négatifs de mon dessin avec Paint : plus clair, plus foncé etc.

    Ça me plaisait d'essayer différentes facilités à transformer les dessins:

    là, on dirait que j'ai dessiné à la craie sur un tableau noir: ça m'a plus! LOL!

    Mes toiles et dessins au fusin 

    Je les ai numérisé et je me suis amusée en les représentant de différentes manières.

    Mes toiles et dessins au fusin

    Celui-ci: façon tableau noir à la craie toujours pour m'amuser.

    Ce sont des essais: Je n'y connais rien dans ces méthodes!

    Mes toiles et dessins au fusin

    Celui-ci, j'ai voulu le retourner pour voir l'effet produit toujours pour m'amuser. LOL!

    Mes toiles et dessins au fusin

     Il faut bien que je m'occupe si non: je deviens neurasthénique. LOL!

    Mes toiles et dessins au fusin

    Le mariage de ma fille en 1995 dessiné au crayon de papier puis repassé à la plume. J'ai fais tous les faire-parts et les menu de table reproduit ensuite par ordinateur. A cette époque, je savais mieux m'en servir du PC; mais maintenant, après avoir été assez malade pendant 2 ans 1/2, j'ai oublié  pratiquement tout ce que je savais faire et comme le net à beaucoup évolué pendant le temps ou je n'ai pu suivre les évolutions du net, j'ai perdu pieds. Je ne saurais plus refaire ces choses.

    Ma Bannière-Mon livre d'or-

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique