• Pour aider les personnes

     

    Cap sur la santé mentale en milieu professionnel

    Un sujet de santé et de société

    L’OMS qualifie la santé mentale comme « un état de bien-être dans lequel la personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et fructueux et contribuer à la vie de sa communauté ».

    Le monde professionnel est fortement concerné par les problèmes de santé mentale. Prendre en compte le bien-être des salariés constitue désormais un enjeu majeur pour la performance et la pérennité des entreprises.

    Près de 8 % de salariés, soit trois millions de personnes, sont victimes au cours de leur carrière d’un problème lié à leur santé mentale (burn-out, troubles anxieux, dépressions). Il s’agit de la première cause d’invalidité et la deuxième cause d’arrêt de travail dans notre pays. Les événements de vie douloureux (deuil, divorce, chômage, accidents de la vie) peuvent également fragiliser ponctuellement ou durablement les salariés.

    Les collaborateurs de l’entreprise sont avant tout des êtres humains et des citoyens. Leur santé mentale doit être préservée afin de garantir leur bien-être au travail et leur performance. 

    L’entreprise a donc un rôle à jouer dans l’accompagnement et l’écoute des salariés en fragilité psychique comme employeur, mais aussi comme acteur social. Pourtant, la prise en charge en interne de ces situations est souvent difficile par manque d’informations et méconnaissance des relais d’accompagnement. Les acteurs de l’entreprise sont de plus en plus nombreux à rechercher des informations concrètes et pertinentes ainsi que des outils efficaces pour soutenir les personnes en fragilité.

    La FONDATION FALRET a donc choisi de consacrer la 3 ème journée de l’opération Cap sur la Santé Mentale à ce sujet, désormais devenu un véritable problème de société. Experts, dirigeants d’entreprise et salariés concernés par la souffrance en milieu professionnel échangeront autour de tables rondes sur le sujet.

     

    Les chiffres clefs de la santé mentale au travail

    • Aujourd’hui en France, près de 20 millions de personnes sont concernées ou ont été concernées par une fragilité psychique*. 
    • Plus de 11 millions de Français ont consulté ou consultent pour une fragilité psychique présente ou passée. En milieu professionnel, 25% des actifs (6.6 millions de personnes) consultent ou ont consulté pour une fragilité psychique*.
    • En France, les maladies psychiatriques constituent le 2 ème motif d’arrêt de travail et la 1 ère cause d’invalidité. En 2017, 2,2 millions d’arrêts de travail liés à une situation de fragilité psychique ont été recensés*.

    *Programme Clefs d’Actions en Santé Mentale de la FONDATION FALRET, mars 2018.

     
    Plus d'informations

    Ouvert au public en accès libre et gratuit, le village de Cap sur la Santé Mentale se tiendra du 14 au 16 mai prochain, de 11h30 à 19h30.

    Le mercredi 16 mai traitera la question de la santé mentale en entreprise. 

    • 12h - 13h : « En entreprise, un capital humain à préserver ? »

    • 13h30 - 14h30 : « Les enjeux par un nouveau mode  d’organisation pour un management bienveillant»
    • 16h30 - 17h30 : « Les outils de l’entreprise au service de l’inclusion professionnelle des personnes en fragilité »
    • 18h30 - 19h30 : « Entre volonté politique, intérêts économiques et/ou sociaux des entreprises et expérience des acteurs de l’accompagnement, quels partenariats possibles ? »
    « Qu’est-ce qu’une fibromyalgie ?L’indifférence des enfants »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Mai à 10:15

    Bonjour ma petite Ghislaine,

    Intéressant ton article et bien utile.

    J'espère que tu vas bien ? Fernand et moi ça va, le moral est bon.On profite du soleil et de la douceur, c'est agréable après ce long hiver.

    Je n'ai rien écris depuis un an, plus d'inspiration.Oh ça reviendra bien...Pas repris le chant non plus, depuis deux ans ça ne me manque pas du tout. 

    Par contre je me suis remise à la couture, cela me manquais, rien fais depuis sept ans ! J'adore faire des vêtements gothiques et des mitaines ou gants longs, reprendre des vêtements s'ils ne me vont plus...Je coud tout à la main, n'ayant pas de machine et je n'en veux pas.Je me sers des bases apprises au lycée pendant mes trois ans de couture, cela aide.J'aurais aimé être créatrice de mode gothique mais pas pu, dommage...je coud pour le plaisir voilà tout. 

    Passes un bon vendredi et un agréable week-end ma douce amie, prends bien soin de toi.

    Gros bisous de nous deux.

    Florence  

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter