• Quand on oubli ses parents...

     

      L’INDIFFÉRENCE.

     

    Il est des enfants adultes qui n'ont pas oublié que s’ils sont en vie, c'est grâce à leurs parents. Ils sont conscients  de leur devoir envers eux, parce qu'ils aiment leurs parents ; mais combien d'enfants devenus adultes se fichent pas mal de leurs parents vieillissants qui se retrouvent seuls sans soutient : que ce soit affectif, physique ou matériel, un peu d'attention, de la tendresse, un peu moins d'égoïsme de la part des adultes, et petits enfants devenus grands qui ne pensent qu'à eux. Si peu d'aide, si peu de considération, si peu d'attention envers leurs parents et grands-parents ! J'en connais, pas loin de moi.

    Lorsqu'ils sont encore valides, la plus part du temps, parents et grand-parents servent de soutient à ceux qui sont mariés pour la garde des petits enfants et arrières petit-enfants quand ils les connaissent, et ce n'est pas toujours ! Une fois mariés, le fils coupe les ponts avec ses parents et ses frères et sœurs, ainsi que ses neveux. Quand ce n’est pas de l’argent dont les enfants adultes ont besoins, ce qui est la plus part du temps, normal ! La vie est tellement chère et dur ! Mais pour les parents vieillissants, handicapés ? Quand ils n'ont plus rien à donner : en gros, plus bons à rien, quoi ! On les laisse dans leur coin : On ne vient pas les chercher pour un repas en famille : c'est encombrant les handicapés ! Quand ils sont valide, ça va encore ; mais quand il faut les traîner, venir les chercher parce qu'ils ne conduisent plus... C'es autre chose ! Combien meurent seuls dans leur maison, et ne sont découverts qu'au bout de quelques jours ou semaines ? Combien de parents livrés à eux mêmes, à l’abandon, sans aucun scrupule de la part de leur progéniture ?

    Ça me révolte !

    Si j'éprouve le besoin d'écrire ce que vous venez de lire ou êtes en train de lire, c'est que je connais des personnes, juste en face de chez moi, qui vivent un calvaire avec leurs trois enfants adultes, et chacun dans des domaines différents aspirent l'énergie de leurs parents  : une est mariée, et c'est la garde des petits enfant, qu’elle exige de sa mère fatiguée, et tout cela, sans aucun signe d'affection en échange. Un autre, c'est la garde de ses deux enfants, plus l'intérêt qui est le moteur de la visite du fils aîné afin de piquer à son père tout ce qu'il peut en outils et autres, et le troisième, c'est la drogue à 23 ans, et qui ne peux travailler à cause de son addiction, De plus il est devenu Schizophrène. Les parents ne veulent pas le mettre à la rue parce que pour ce jeune, ce serait la pire des choses à faire. Ils sont conscients qu’il en ont pour jusqu’à la fin de leurs jours avec celui-là s'il n'y a pas un drame avant ?

    Je suis consciente qu'il y a aussi de mauvais parents ! Et ils sont nombreux ! Si leurs enfants ne sont pas attentifs à leurs besoin d'attention, c'est qu'eux-mêmes n'ont pas donné d'amour à leurs gosses et les ont mal traité. Les parents sont en fautes et ils méritent leur sort ! la maltraitance fait des ravages dans les esprits manquant de volonté pour s'en sortir. Il y a beaucoup de parents qui ne sont fautifs de rien, et qui sont traités " comme dit Macron " d'inactifs," de bons à rien... C'est écœurant les mentalités en 2018 ! Et pourquoi pas les euthanasier comme l'on fait avec les animaux ? Vous verrez qu'un jour ou l'autre, on y viendra ! Les inactifs seront au rebut : comme cela, plus d'argent dans les caisses de l'état...

    Le mal fait aux parents qui ont donné la vie à leurs enfants, les ont aimé et ce, depuis leur naissance, n'auraient pas eu d'enfants s'ils avaient su ce qui les attendait ! Les enfants adultes ne s'en rendent plus compte, ou ne veulent pas se charger du besoin d'amour d’attention, de tendresse de leurs vieux parents. 

    C'est un constat affligeant qui me rend triste.

    Les maîtres mot  de nos jours sont :   L’ÉGOÏSME  &  L’INDIFFÉRENCE.

     

    N. GHIS.

     

     

    « L’indifférence des enfantsPetite danseuse de San Francisco de Jo »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Avril à 14:26

    Février ferme sa porte bonjour mois de Mars

     

    Bonjour bon vendredi 13 et bon week end
    Dans ma tête des mots se bousculent
    Avec mes doigts je les tape
    Avec une fleur j’écrirai que
    L'amitié est un beau partage
    On ne peut en récolter que les avantages
    Vers toi cette pensée
    Gros bisous  bonne fin de semaine kikinette 

    Février ferme sa porte bonjour mois de Mars

    Je comprends ma douce !!!!!! sans commentaire !!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter