•  

    Evolution

     Evolution

     

    Evolution

     

    Dans la nuit frissonnante étirant ses longs voiles,

    L'enfant rêvait d'aller décrocher les étoiles

    Et des rayons de lune êut voulu se vétir!

    Sur la mousse des bois il aimait se blottir

     

    Bercé par le refrain léger des cantilènes

    De la source bleutée où boivent les phalènes.

    Homme, il sait maintenant que sous le noir camail

    Du cosmos clouté d'or, pour lui, tout est travail.

     

    Que le songe parfois conduit à la chimère,

    Afin que l'existence soit moins douce qu'amère.

    Mais d'avoir tant fixé ses regards sur les cieux

    Il sait l'enchantement des astres gracieux

     

    Il admire le char brillant de la Grande Ours

    Le paraphe filant d'un météore en course,

    Et des trésors sans nombre ont asile en son cœur

    Et sa bouche en recherche encore la mélodie.

     

    Un feu délicieux le charme et l'incendie

    Diffusant les parfums de son âme d'enfant.

    Pour lui, jamais le mal ne sera trionphant:

    Il a comme jadis des oiseaux plein le tête

    Et demeure ébloui de se savoir poète!

     

    Hermine Vénot-Focké

     

    Evolution

      

    Evolution

    Evolution

     Evolution

     

    Evolution

     

    Dans la nuit frissonnante étirant ses longs voiles,

    L'enfant rêvait d'aller décrocher les étoiles

    Et des rayons de lune êut voulu se vétir!

    Sur la mousse des bois il aimait se blottir

    Bercé par le refrain léger des cantilènes

    De la source bleutée où boivent les phalènes.

     

    Homme, il sait maintenant que sous le noir camail

    Du cosmos clouté d'or, pour lui, tout est travail.

    Que le songe parfois conduit à la chimère,

    Afin que l'existence est moins douce qu'amère.

    Mais d'avoir tant fixé ses regards sur les cieux

    Il sait l'enchantement des astres gracieux

    Il admire le char brillant de la Grande Ours

    Le paraphe filant d'un météore en course,

    Et des trésors sans nombre ont asile en son cœur

    Et sa bouche en recherche encore la mélodie.

    Un feu délicieux le charme et l'incendie

    Diffusant les parfums de son âme d'enfant.

    Pour lui, jamais le mal ne sera trionphant:

    Il a comme jadis des oiseaux plein le tête

    Et demeure ébloui de se savoir poète!

     

    Hermine Vénot-Focké 

    Evolution

    Evolution

     


    votre commentaire
  •  


     

    Aux poètes

     Conseils aux poètes


     
    Polissez avec soin vos œuvres, Ô poètes
    Pour qu'on sache demain ce qu'aujourd'hui vous êtes,
    Car c'est le temps futur qui consacre le talent.
    Le succès véritable avance d'un pas lent...
    Un seul sonnet parfait peu apporter la gloire,
    Un seul vers bien frappé s'inscrit en la mémoire,
    Qu'importent les hochets dû aux relations,
    Sachez extraire l'or de vos émotions,
    Et, de votre travail, naîtra la récompense,
    Restez froids aux ragots de ce qu'un autre pense,
    Mais, que de vos écrits, la sensibilité
    Accompagne toujours l'essor vers la beauté.
    Lisez beaucoup de vers (pas seulement les vôtres!)
    Et de l'auteur: des bons, faites vous les apôtres!
    Vous saurez, des mauvais, ce qu'il faut éviter
    Et n'écouterez pas qui vient pour vous flatter.
    Mes poèmes, hélas, sont de faibles exemples:
    Il en est de plus beaux, de meilleurs, de plus amples!
    Simplement j'ai voulu, dans notre dur chemin,
    Aider les débutants en leurs tendant la main.
    Et je serai payée, au centuple, en ma joie,
    Si, du Parnasse ainsi certains trouvent la voie.
    Pour aller vers ce but, j'ai donné le secret...
    Si vous me dépassez, je n'aurai pas regret:
    Mon cœur est insensible à toute jalousie
    Car plus que le succès, j'aime la poésie!
     
    Hermine Vénot-Focké

    Aux poètes

     


    4 commentaires