• Renommée

     

    Renommée

    Renommée

     

    Renommée

     

    Le poète jamais ne meurt entièrement :

    Quand il est endormit dans la tombe de pierre

    Il semble pour toujours privé de mouvement,

    Mais, si prenant la voix d'une jeune écolière

     

    Un de ses vers s'envole et va frapper un cœur,

    Son esprit est présent, sensible à sa pensée.

    S'il vécu misérable, il est soudain vainqueur:

    Il est sortit vivant de sa tombe glacée.

     

    Comme on ne le craint plus, on vante son talent,

    On fouille les greniers pour retrouver ses lettres,

    On se dit son ami sincère et vigilant,

    On le classe bien vite au rang des plus grands maîtres.

     

    Dans les cercles humains où l'on cultive l'art

    Le poète des mots n'est pas le seul poète,

    Et tous, celui des sons, tel le divin Mozart,

    Ou celui de l'image, ami de la grisette.

     

    Si leur œuvre est valable, un jour, sont reconnus.

    Alors, en y rêvant, ils traînent leur misère,

    Parfois seuls, sans amour, mais ils sont soutenus

    Par l'aigle de l'espoir qui les tient dans ses serres.

     

    Renommée

    Hermine Vénot-Focké

    Renommée

    « La vie passeGestation du poème »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter