• L’indifférence des enfants

     

    L’indifférence des enfants

     

    C'est une femme comme tant d'autres femmes

     

    Sa vie sera bientôt derrière elle comme cette feuille d'automne qui lui passe devant le nez. La vie passe ainsi. Combien de femmes vivent leur vie en subissant le quotidien parce que les enfants sont là, et qu'ils doivent passer en premier, qu'il n'y a plus cette flamme amoureuse dans les yeux de son mari qu'elle croyait voir durer toujours, que la routine et les obligations ne laissent pas de place pour la tendresse. Des fossés, des trous, et les incompréhensions, qu'il y a forcément dans un couple, qu'elle ne se sent plus aimée pareillement qu'avant. Il y a comme un grand vide dans ses entrailles, un manque d'attention, d'affection traduit seulement pas des mots qui n'ont pas de sens à ses yeux. Elle n'est plus qu'un meuble, une personne qui est là, présente pour faire vivre les siens ; mais elle... Oh ! Elle ? Que leurs importe son devenir : Ils sont adultes et n'on presque plus besoin d'elle, sauf par égoïsme... Doit-elle ce qui lui reste de vie à un automne monotone ? A une pluie qui pleut dans son lit, dans ses nuits ? Mais la vie boue encore en elle ! Elle est encore jeune ! Elle sent la jeunesse en elle ! Pourquoi se sacrifier pour des ingrats qui n'ont rien à faire... d'elle ?

    N. GHIS.

    L’indifférence des enfants

      L'ingratitude des enfants 2018    

    « Une peine qui fait mal.Quand on oubli ses parents... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Vendredi 13 Avril à 09:41

    Bonjour

    je n'oublie pas mes parents et m'occupe toujours d'eux,

    le mercredi mon jour de courses et cette journee est aussi ce jour ou j'emmene ma mere en shopping

    (mon pere n'aime pas faire les longues courses et l'attente en caisse .... alors je le fais avec elle)

     

    les amis on peut s'en trouver a chaque coin de rue,

    des parents c'est qu'une seule fois dans sa vie qu'on les a

     

    bon et beau weekend avec un max de soleil

      • Vendredi 13 Avril à 12:58

        Bonjour cher Philippe,

        Toi, tu es un enfants adulte qui n'a pas oublié que si tu es en vie grâce à tes parents. Tu es conscient de ton devoir parce que tu aimes tes parents ; mais combien d'enfants devenus adultes se fichent pas mal de leurs parents vieillissants qui se retrouvent seul, sans soutien, alors qu'ils leurs ont tout donné : que ce soit affectif, physique ou matériel et au mépris de leur propre bien être ? Tout cela est de l'amour , et l'amour est gratuit !

        N. GHIS.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter