•   

    Tic Tac Tic Tac   Tic Tac  Tic Tac

     

    Quand mon heure va t-elle sonner ?...

    Appréhention

     

    J'ai peur de la mort et je ne craint pas de le dire!

    Je sais que c'est inéluctable;

    mais c'est ma façon à moi de démystifier ce qui fait parti de la vie,

    et comme une provocation, je ris, je suis gaie, je suis un clown,

    je me fiche de ce qu'il adviendra demain : je n'y suis pas encore!

    Je me persuade que j'ai le contrôle sur ce qu'il adviendra de moi... dans l'avenir.

    J'ai terriblement peur de ne pas avoir accomplis tout ce que j'avais projeté de faire. 

    Peur de ne plus pouvoir contempler un lever de soleil,

    Peur de ne plus avoir le privilège de sentir une rose parée de la fraîche rosée du matin,

    Peur de ne plus écouter le chant d'un oiseaux, de ne plus serrer dans mes bras ceux que j'aime.

    J'ai peur de la souffrance que peut engendrer une grave maladie ;

    mais j'ai au moins le courage d'avouer l'appréhension d'une terrible fin. 

    C'est pourquoi je lance à l'existence, comme un défi

    en sachant très bien que ça ne rime à rien qu'à me rassurer, sans plus.

     Je refuse de mourir avant d'avoir accompli ce pourquoi je crois être sur cette terre !

    J'aime la vie et j'ai une furieuse envie de vivre envers et contre tous les obstacles

    Qui peuvent, se dresser à n'importe quel moment sur ma route.

     La vie est belle mais cruelle! Cependant, elle vaut la peine d'être vécue ! 

    Seigneur ! Si vous existez vraiment ?

    S'il y a vraiment une force au dessus de nous ? 

    Une invisible protection qui, pour moi, me laisse un doute que je ne peut combler ?

    Laissez-moi accomplir la tâche pour laquelle je suis sur cette terre !

    La vie ne fut pas tendre avec moi et m'a tellement éprouvé lors de venue au monde !

    Elle m'a tellement éprouvé depuis que je suis, alors que je ne devais pas être !

    Toute ma jeune existence ne fut qu'épreuves et souffrances incompréhensibles 

    Parce que trop jeune pour mesurer la gravité des actes des adultes

    à laquelle j'avais à faire. Trop jeune pour comprendre la porté de leurs actes sur ma vie.

    J'ai un grand vide en mon âme et mon cœur qui ne se comblera jamais ! Et pourtant.

    Pourtant, je suis une femme heureuse en amour !

    Je ne devrais pas me plaindre car il y a plus malheureux que moi.

    Mais il me manquera toujours quelque chose de définissable dont je connais la portée sur l'esprit d'un

    jeune enfant habitué à la dure réalité de la vie.

    Un enfant, sans l'amour de ses parents, n'est pas complet.

    Pourtant, un enfant à l'âge de l'innocence en à tant besoin pour se construire.

    Il a besoin de leurs câlins de leur model pour grandir...

    N.GHIS.

     

    Appréhention

     

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique