•   Amitié à mon ami Loup  

     

    Nous nous reverrons un jour ou l'autre

     

     

    Nous nous reverrons un jour ou l'autre 

    Le changement c'est maintenant

     

     

    Il fallait bien que cela arrive, mais je ne pensais pas que la route nous reprendrait aussi vite.

    La « ROUTE » est une mangeuse d'hommes, elle est une maîtresse exigeante et ne vous laisse pas de répit.

     

    Je la compare à un pécheur, qui une fois le poisson ferré par la gueule, tire sur le fil, lâche du mou pour que la proie reprenne de la vitalité et croit en un fol espoir d'échapper à sa fin tragique...puis au moment ou le voyageur se croit délivré, elle tire d'un coup sec et le ramène à la raison...tu es à moi, tu as fait un mariage avec ce démon qu'est la route.

     

    D'une beauté mortelle, elle nous a attirée dans ses méandres. Parfois rassurés d'aligner nos pas dans des lignes droites, à grandes enjambées nous avons parcouru de formidables moments..puis à la sortie d'une courbe, cette avenue devenait un chemin de traverse, bordé par des croix et des calvaires, nous rappelant  celles et ceux  qui sont tombés victimes de cette amante perfide.....en la parcourant depuis tant d'année nous avons signé un pacte avec une diablesse.

     

    Et c'est au moment où nous pensions avoir échappé à ses funestes desseins qu'elle s'est rappelée à nous.

     

    Nos projets de nous stabiliser en PROVENCE ne plaisait pas à cette ogresse et c'est sous forme d'un premier avertissement qu'elle nous l'a fait savoir.

     

    CASSE TÈTE

     

    Aussi impossible à comprendre, nous allons redevenir nomades...mais avec un toit sur la tête....alors qu'à ce jour nous étions sédentaires dans un mas...de façon précaire.

     

    Premier avertissement avec frais : accident....le Loup doit passer sur la table d'opération....la poisse.

     

    Second avertissement : je ne peux plus assurer physiquement les travaux qui justifiaient notre présence...

     

    CATASTROPHE...ou OPPORTUNITÉ

     

     

    Vous m'avez comblé de joie en répondant à ma demande : pourquoi  les blogs.....si bien présenté et actualisé par une certaine amie... vous savez pourquoi certains d'entre nous tiennent encore debout ? Pour ma part je vais chercher les raisons de mon éventuel retour.

     

    Merci de votre présence  et de vos partages.

     

    Nous nous reverrons un jour ou l'autre 

     

     Merci à Laura Création pour cette belle représentation des gens du voyage. Ghislaine.

     Résultat de recherche d'images pour "Lara0011"

     

    Nous nous reverrons un jour ou l'autre

     

    Ce texte est toujours d'actualité 

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    L'eau  est notre bien le plus précieux. Sachez ne pas la gaspiller!

     Puisque, pour la plus part d'entre vous, vous ne connaissez que le langage de

    l'argent, votre porte-monnaies ne s'en portera que mieux!

    Ensuite, vous ferez au moins un petit geste pour la planète,

    si vous avez le sens du devoir civique?...

    Le chant de l’eau



    Le chant de l’eau



    Dans la brise parfumée d’une fin d’après-midi,

    Je suis allongée sous un cerisier en fleurs,

    Une herbe à la bouche, les yeux rêveurs,

    Perdus dans ce fleurissement aux exquises couleurs, j’écoute.

    Tout prés de moi coule un ruisseau

    Et le chant de son eau me ravit l’âme.

    On dirait une jeune fille qui rit?

    N'y aurait-il pas une fée cachée dans les fourrés?

    Serait-ce elle qui jette des étoile sur les vaguelettes du ruisseau?

    Son rire, pareil au son mélodieux d’une harpe,

    Emplis mes oreilles de notes et de couleurs harmonieuses

    Qui s’égrainent et se dispersent

    Le long des berges vertes où l’eau claire clapote.

    Elle est gaie notre eau! Gaie et bavarde;

    Mais son clapotis me plait et je comprends son langage.

    Elle me raconte ses voyages dans de verdoyants paysages.

    Elle me dit que sa vie est douce et que son lit est fait de mousse.

    Tantôt rivière, chute ou cascade, elle contourne ou elle saute

    Mon et collines, vallées tranquilles

    Puis, avec malice elle disparaît dans les entrailles de la terre.

    L’eau est source de vie et son chemin est sans limite!

    Connaissez-vous le chant de l’eau?

    Avez-vous pris le temps de l’écouter chanter

    Cette eau si pure, si bonne à boire lorsque la soif vous tenaille?

    Non! Vous ne connaissez pas le chant de l’eau?

    Alors, allongez-vous sous un cerisier en fleurs

    Qui plonge ses racines en terre pas très loin d’un ruisseau.

    Comme moi, mettez une herbe à votre bouche

    Et, les yeux rêveurs,

    Perdus dans un fleurissement aux exquises couleurs, écoutez.

    Écoutez l’eau qui chante.

    Écoutez l’eau parler.

    Écoutez-là rire cette eau qui est source de vie

    Et n’oubliez jamais que l’eau est notre bien le plus précieux

    Il ne nous faut pas la gaspiller ! Pourtant,

    L'homme est en train de détruire notre bien le plus précieux et vital :

    L'eau.

     

    Le ruisseau, à la nuit tombée,

    Offre à la vue de ceux qui savent entendre et regarder,

    Pour qui savent en admirer les reflets scintillants sous la lune,

    Qui est un émerveillement pour l'âme et pour les yeux.

    Que la nature est belle dans sa diversité!

     

    Le chant de l’eau

    Texte écrit en 1978 

    Purifier les Cellules et les Atomes

     

    Visualisez un courant de lumière jaune passant au travers et lavant chaque cellule de votre cœur. Toutes les accumulations toxiques sont retirées tandis que chaque cellule reçoit les courants de la lumière harmonisante du Coeur d’Alpha et d’Oméga dans le Grand Soleil Central.

     

    Par désir divin venu d’en-haut,
    Accepté maintenant alors que je m’approche,
    Comme neige qui tombe dans un scintillement d’étoiles
    Ta sainte Pureté me confère
    son don d’Amour.

    JE SUIS pur(e), pur(e), pur(e)
    Par le verbe même de Dieu
    JE SUIS pur(e), pur(e), pur(e)
    Ô épée de feu.
    JE SUIS pur(e), pur,(e) pur(e)
    La Vérité est adorée.

    Descends et harmonise-moi,
    Sainte Eucharistie, remplis mon âme.
    JE SUIS ta Loi, JE SUIS ta Lumière
    Ô, moule-moi dans ta forme si brillante !

    Bien-aimé JE SUIS ! Bien-aimé JE SUIS !
    Bien-aimé JE SUIS !

     Appliquez votre visualisation à la molécule d’eau. L’eau transporte tous les éléments du système sanguin et compte pour plus des deux tiers du poids de votre corps. La molécule d’eau est montrée ici dans sa configuration trétrahédrale formée par le lien chimique de deux atomes d’hydrogène et d’un atome central d’oxygène. (il y a une légère distorsion dans la forme trétrahédrale à cause de la présence des noyaux d’hydrogène présents dans seulement deux des quatre nuages d’électrons de l’atome d’oxygène.)

    À présent, visualisez l’atome d’hydrogène baignant dans la lumière purificatrice. L’unique proton du noyau est entouré par une coquille sphérique d’énergie, ou nuage de probabilité, où se trouve l’électron.

     

    Lumière infaillible de Dieu,
    je fais appel à ta perfection en action en moi maintenant !

    Lumière infaillible de Dieu,
    je fais appel à ta perfection en action en moi maintenant !

    Lumière infaillible de Dieu,
    je fais appel à ta perfection en action en moi maintenant !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique