•  

    Le chant du poète.

      

       

    A ceux qui souffrent d'être seuls dans leur cœur,

    dans leur vie : Ne soyez pas triste :

    votre santé va en pâtir.

    Essayez de faire de votre solitude... une amie.

    N. Ghis.

     

      

    Apprivoiser sa solitude

     

    Il faut en sois, nourrir une vie intérieure,

    C'est l'unique moyen, quand l'être reste seul

    D'aimer la solitude en la rendant meilleure

    Pour ne pas s'en tisser un linceul.

    *

    Privé de tout amour, permettant qu'on se donne,

    Préparer en secret, assis au coin du feu,

    Le bien... ou les erreurs que vite on se pardonne,

    La liberté permet de combler quelque vœu...

    *

    Se juge davantage une forme esseulée,

    Alors, il faut lutter pour ne pas décevoir.

    Même si l'âme en pleurs est sombre et désolée,

    La volonté permet d'en garder le pouvoir.

    *

    Dans un espace nu, la splendeur d'un vieille arbre

    A plus de vérité qu'au cœur de la forêt.

    Sur un socle isolé l'élégance d'un marbre

    Accroche le regard et le tient en arrêt.

    *

    Le chant du rossignol troublant seul le silence

    Est plus sensible au cœur qu'un orchestre parfait...

    Si l'esprit curieux garde sa vigilance

    L'âge pourra sur lui demeurer sans effet, 

    *

    Et si le  bleu du ciel se teinte d'améthyste,

    Le travail, à la joie, est apte à suppléer,

    Puisque, écartant les siens, on voit toujours l'artiste

    Cherchant la solitude au moment de créer!

     

    Poète inconnu

     

    Le chant du poète.

     

    **Un poète est un rossignol qui, assis dans l'obscurité chante pour égayer le doux son de sa propre solitude.

     

    Le chant du poète.


    2 commentaires
  •  

    Cœur qui saigneCœur qui saigne 

    Ce n'est qu'une fiction:

    Il faut le lire comme telle. Merci à vous.

    Cœur qui saigne

    Cœur qui saigne.Cœur qui saigne

     

    Ce soir c'est la fin.Plus aucun espoir.

    Mon cœur est en peine. Mon cœur ne va pas.

    J'ai le cœur blessé. Savez-vous pourquoi?

    Mon corps est malade quand il n'est pas là

    Et mon cœur s'emballe lorsque je les vois. 

    Ils se tiennent la main. Ils semblent si bien...

    Il s'en est allé sans un mot pour moi,

    Sans même un regard, Sans se retourner. 

    C'est pour cette femme qu'il m'a sacrifié.

    Savez-vous pourquoi mon moral est bas?

    Je me sens si mal trop loin de ses bras.

    Quand je pense à lui, tout mon cœur se sert.

    Il est à une autre. Je ne suis que l'autre.

    Il est pour une autre, il n'est plus pour moi.

    Pourquoi tant de peine? Pourquoi ai-je froid? 

    D’où vient cette peine dont je ne veux pas?

    Des envies de haine? Je ne le peux pas!

    Pourquoi mon cœur saigne? Pourquoi ais-je froid?

    Si mon corps a froid, lui sait le pourquoi;

    Mais il en a cure. Sa vie n'est plus moi.

    Son bonheur est neuf et loin de mes bras.

    Son bonheur est neuf et il est sans moi.

    Cœur qui saigne

    N. Ghis. Ecrit en 1999 

     

    Hurlements intérieurs : fiction

     Cœur qui saigne

     

     

    Cœur qui saigne 


    1 commentaire