• S'il vous plaît mes amis(es) !

     

    L'amitié...

     Regilla ⚜ Una Fiorentina in California

     

     

     S'il vous plaît mes amis(es) ! 

    Je n'ai pas la possibilité de changer le design de mes blogs aussi souvent que vous le faites :

    Je ne sais pas me servir des paramètres concernant eklablog. 

    Vous n'êtes nullement obligés(es) de me laisser des images; mais si vous le faites,

    je vous demande de ne pas mettre d'images

    qui ne soient pas en harmonie, au niveau couleurs avec le blog :

    comme des images trop chamarrées et trop criardes.

    Je n'aime pas les rouges, jaunes et oranges, le verts foncés ou trop vifs :

    tout ce qui est trop vif ne me plait pas et je les enlèverai.

    J'aime les couleurs douces, pâles, dans les pastels !

    J'aime tous les parmes, les violines, violets, tous les bleues pâles, verts pâles etc.

    Je préfère que vous ne me mettiez pas d'image du tout, si vous ne respectez pas mon choix.

    Lorsque je vais chez quelqu'un, j'observe l'ensemble du blog,

    et je m'arrange toujours pour ne pas défigurer le blog que je visite.

    Ça peu vous paraître ridicule ; mais c'est ainsi que je vois les choses.

    Si vous faites cet effort, je vous en serais grès.

    Avec tous mes remerciements. »

    L'amitié...

    « Ma présentation Renseignement sur les maisons d'édition »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    19
    Mardi 17 Octobre 2017 à 13:59

    Coucou Ghislaine je t'ai posé un message sur ton autre blog et puis j'ai vu trop tard que tu l'avais mis en pause du coup je ne sais pas si tu le verras 

    Comment vas tu ? 

    Je t'embrasse 

    Nicole 

      • Mardi 17 Octobre 2017 à 14:06

        Un peu mieux ma chère amie. Mettre son propre enfant dans les mains de la justice.

    18
    Lundi 18 Septembre 2017 à 05:12

     

    Chère grande Dame,

    vous transformez mes cris de guerre en appels à la Paix et les notes de mes trompettes de cuirassiers de Reischshoffen en gazouillis d'oiseaux....mon envie de morde en agacement de mangeur de pomme d’amour …....

    J'avais envie de vouer à tous les diables de la création ceux qui ont gommé dans le Grand Livre de la Vie, les joies de l’enfance et les essais de votre adolescence.

    Je sais que vous n'avez point besoin de chaperon ni de porte rapière....à vous savoir guerrière, le porte flingue à vos cotés ferait figure d'objet encombrant, vous gênant dans vos rendez-vous de règlement de compte à ''ok corral''

    .Mais puisque d'un geste sans appel, vous transformez mes envies de mordre en invitation à un ''' five o'clock tea '', je serais le témoin gourmand de vos efforts à transformer la colère en passion et les coups portés au cœur en « tachycardie amoureuse » !

    Vos dialogues portés en réponse à celles et ceux qui s’apitoient sur votre sort, me donnent à penser à un écriture calligraphiée, emplie de suaves pleins et déliées,arrondissant les angles de la pensé humaine pour ne pas avoir à blesser celui qui va les lire.

    Je pense qu'en ces instants de retenue, d'apaisement, de cordialité, vous agissez comme un facteur d'orgues, cherchant l’accord subtile qui enseignera à votre interlocuteur,qu'il ne faut pas se complaire dans les errements du passé.......alors que frémissante vous tenez sous le piano une mitraillette prête à le flinguer ..et c'est là que vote hardiesse de Grande et Belle dame apparaît....

    Nous resterons amis..... sans en avoir les désagréments d'avoir à se supporter...l'idéal en quelque sorte.

    Mais puisqu'il existe un ailleurs en lequel nous croyons, c'est dans ce lieu que nous nous reconnaîtrons.

    Je vous souhaite le meilleur pour les jours à venir....

    j'aime à me souvenir de ces quelques lignes :

    « ll me souvient que nous aimions l’effraction et la sauvagerie, que nos illusions de brumes nous portaient aux veillées dans quelques camps de Brennus ou de Pictes, que les amitiés fortes restaient suspendues au hasard de la guerre, que nous avions soif d’ultime. »

     

     

     

     

      • Lundi 1er Janvier à 13:59

        Bonjour mon ami Loupzen,

        Merci pour votre charmante visite. Je vous ai dis qu'en amitié j'était fidèle ! Je ne suis pas d'une exigence extravagante, et vous laisse libre d'aller sur mes blogs à votre guise même si je ne vous aperçois plus pendant un certain de temps. Il n'y aucune obligation d'entretenir la fleur de l'amitié : je m'en charge moi-même, car il faut laisser le temps au temps, et le temps aux gens de s'adapter...Vous avez votre vie comme j'ai la mienne qui n'est pas au beau fixe en ce moment ; mais, peu importe ! Avec votre servante, il n'y a pas de mode d'emploi ni même d'obligations. Mon amitié est là, dans l'ombre de vos envie de venir me confier qu'elles unes de vos révoltes qui ressemblent beaucoup aux miennes... J'ai de gros ennuis de santé, et autres ; mais point n'est utile d'en parler ici de peur d'effrayer ceux qui se portent bien, et qui qui n'en n'ont rien à faire de vos problèmes. Je peux vous dire qu'ils sont légion ; mais je ne vie pas pour ce genre de personne indifférentes et peu intéressantes... 

        Ne transparaît, ici, que le superficiel pour ne pas effrayer ceux et celles qui s'enfuient dès qu'un chamboulement concernant leur petites vie tranquille se fait sentir, et les indispose...

        Pour ma part, l'amitié s'offre, se donne, est patiente, charmeuse, agréable, ne cherche pas quelque intérêt à en tirer : (J'ai connu ça ! ) mais ne se retire pas au moment ou l'on vient vous prendre votre main... Il faut savoir ou l'on s'engage en amitié et ne pas lui faire faux bon sans raison...

         Amitié sincère, Votre amie Ghislaine.

        L'amitié

          

        L'amitié

         

        Quand l'amitié s'éveille autour d'un feu de bois,

        Quand l'amitié se mêle aux accords de guitares,

        Lorsque cette amitié rapproche deux étrangers

        Et qu'elle vient se nicher au creux de cœurs blessés: 

        Alors, c'est du solide et c'est ça l'amitié!

         

        Couplet

        Lorsque notre amitié se mélange à nos voix ,

        Entonnant dans le soir le chant de l'amitié,

        Qu'au nom de l'amitié, on sait se dépasser

        En donnant un peu plus que n'le veut l'amitié 

        Alors, c'est un cadeau et c'est beau l'amitié!

        Refrain

        L'amitié, c'est ta présence silencieuse.

        C'est la fleur que tu m'as donné.

        L'amitié, ce sont mes pleures que tu as séché.

        C'est le pain que l'on a partagé.

        C'est ton sourire que j'ai reçu... en plein coeur

         C'est ta main que tu m'as tendu.

        Couplet

        L'amour et l'amitié sont du même côté 

        Quand une main te donne, l'autre ne reprends pas.

        Ce n'est pas l'amitié si on n'sait pas donner.

        Ce n'est pas l'amitié s'il y'a de l'intérêt.

        S'il n'y'a pas de partage, il n'y'a pas d'amitié!

        L'amitié, est très beau quand on sait s'effacer. 

        Refrain

        L'amitié, c'est ta présence silencieuse.

        C'est la fleur que tu m'as donné.

        L'amitié, ce sont mes pleures que tu as séché.

        C'est le pain que l'on a partagé.

        C'est ton sourire que j'ai reçu... en plein cœur

         C'est ta main que tu m'as tendu.

        Couplet

        L'amitié c'est aussi la solidarité

        C'est savoir s'effacer au profit de l'ami.

        Savoir donner sa vie sans attendre un « merci ».

        On a besoin d'amour autant que d'amitié!

        L'amour comme l'amitié sont du même côté! 

        Fin

        Si elle me trahissait, c'est sûr: j'en souffrirais,

        Je n'aurais plus confiance dans le mot « Amitié »,

        Tu n'prendras plus jamais mon sourire en plein cœur,

        Car l'amour et l'amitié sont du même côté

        Et son jumeaux dans l'échelle de mes valeurs.  

        N. GHIS.

        L'amitié 

         

        Texte écrit en 1985

      • Lundi 1er Janvier à 04:16

        l y avait des temps et des temps 
        Qu'je n'm'étais pas servi d'mes dents 
        Qu'je n'mettais pas d'vin dans mon eau 
        Ni de charbon dans mon fourneau

        A ce rythme là, tout fout le camp et si on ne prend pas garde en voyageant avec PRUDENCE, c'est en compagnie de la fée CARABOSSE que se poursuit le voyage.

        Il en fut ainsi depuis le jour de ma naissance, mon voyage initiatique (Ah qu’ai je invoqué son nom pour que la diablesse n'apparaisse : l'inique sciatique!) se poursuit au travers de ma vie, à bâtons rompus, loin des tâtons que force la compromission.

        Les tentatives ou essais à vivre dans des  vies nouvelles ne furent pas des tâtonnements d'un aveugle en manque de repères, mais bien des essais volontaires à ne pas se laisser faire par une routine qui sans prendre des gants vous roulera plus tôt que tard dans la farine.

        L'avenir d'un poulet de grain de l'année ne me convient pas, finir rôti et dépecé même entre de délicates mains manucurées qui vous dévore de ses belles dents acérées, pas pour moi. J'ai préféré le « circuit court » de mes amis du bio (les vrais) celui qui consiste de passer de l'éleveur aux consommateurs, sans engraisser les marchands de la grande distribution, ainsi fut dit et ainsi fut fait....ce raccourci m'amena dans les mains expertes d’une voleuse de poules qui depuis veille au grain.

        J’aime l'action et accorde le pardon aux tentatives d'évasion des autres. Je me suis fait complice et comme tel, condamné par une justice corrompue et dévergondée en mal de pendus à exhiber sur la place publique. Le 14 juillet me fait peur, craignant de retrouver un de mes compères, pendu haut et court sous les ovations d'un peuple floué par ceux la même qui venait de pendre un des leurs.

        Au village loin des ''people'', j'ai mauvaise réputation, je fais pourtant du bien à ces personnes, que vos instincts de chasseur nomment les ''oiseaux de passage''. Que se soit les palombes ou les Loups il vous faut tirer et tuer tout ceux qui bougent....voici pourquoi le peuple n' avance pas.

        Panem et circenses, pour un impudique public qui versera une larme de croco débile sur les malheurs d'une starlette de la réalité exposée à la télé, boudant car ignorant la perte d'un Jean en or maison éternellement inscrit désormais aux abonnés absents.(Jean d ' Ormesson).Le savoir donne le pouvoir et ce pouvoir me sera très utile pour accéder à mes vies futures.

        Quelle furent les grandes découvertes que la vie me permit de faire ?

        En premier lieu, quand on veut vraiment on le peut, il suffit de le décider et de faire le premier pas.

        J'ai en moi cette phrase d'un anglais fumant le cigare, sous un déluge de bombes sur Liverpool. Elle résume assez bien mon entêtement à vivre : « ne jamais,jamais, jamais abandonner ». (Winston Churchill ).

        Il existe deux sortes de barricades. Il y a celles que j'ai escaladées en compagnie de compagnons portant un drapeau noir, nombreux sont ceux qui se sont perdus en cours d'escalade, préférant la violence stérile à l'action constructive. Puis j'ai démonté les autres, ce qui m'a permis de recevoir les premiers rayons de soleil d'une aube nouvelle promesse de vie et surtout de partages.

        Au contraire de la première catégorie, ce ne sont pas des grenades que j'ai reçues mais de l'amitié à partager.

        Ce sentiment d'être estimé par quelqu'un a été un tsunami...pas de préparation à ce ras de marée, pas de blonde en maillot de bain rouge courant sur la plage de Malibu...uniquement l'assurance d'avoir découvert un trésor inestimable et non négociable.

        ...Et maintenant que vais-je faire... ?

        C'est à moi seul d'en décider. Comme les talents de la parabole fallait-il les cacher advitam eternam et jalousement les oublier ?

        J'avoue que cette idée m'a courtisé, j'avais en moi une arme redoutable qui se retournerait tôt ou tard contre moi.

        Puis cette notion de partage m'envahit à nouveau l'esprit....L'amitié ne peut se vivre en solitaire, comme une plante elle a besoin d'un terrain qui lui convient, de soins quotidiens...de toutes sortes d'attention...si non elle s'étiole.

        Bien que promise à des bourrasques, l'Amitié est là, nouveauté mise rayon dans le grand bazar de la vie...elle n'est pas à vendre ni à prêter et encore moins à échanger...mais je peux m'en servir avec Vous....c'est le mode d'emploi qui me manquait.

         



      • Lundi 18 Septembre 2017 à 09:58

        Bonjour cher Loupzen,

        Je vous remercie pour votre charmante visite.

        Suite à votre dispute avec la route qui est bien rancunière à votre égard, allez-vous mieux mon ami ?

        Gardez le morale et ne vous découragez pas. Vivez pleinement le chemin qui se déroule devant vos pas, et ne vous

        formalisez pas des aléas de la vie qui griffe tout le monde alors que nous l'aimons.

        Votre route à été longue et le sera encore si vous gardez le morale et vivez au présent sans

        plus vous soucier d'hier, et pas encore de demain. Comme dit le vieil adage :"A chaque jour suffit sa peine"

        Bien amicalement, votre amie, Ghislaine.

        https://youtu.be/U-Z_bZS8t3M

         

        Images 

         

    17
    Samedi 16 Septembre 2017 à 17:43

    J'adore ce que je viens de lire ! Ce dont vous parlez est un comportement qui devrait être basique : le respect de l'autre, surtout quand j'interviens dans son espace de vie réel ou virtuel. J'aime beaucoup le violet & ses dérivés comme vous mais j'aime aussi certaines des teintes que vous détestez. smile Ceci dit, je ne posterai aucune photo. ce n'est pas mon genre : je préfère l'impression laissée par les mots, photographie intérieure. C'est souvent plus évocateur, plus subtil.

      • Dimanche 17 Septembre 2017 à 13:01

        Bonjour à vous,

        Je préférerais  qu'il en soit ainsi, malheureusement, tous les blogueurs ne pensent pas la même chose! Si j'ai spécifié mes goût en matière de couleur, c'est d'abord parce que j'aime les mauves et tous les dérivés de cette teinte; mais aussi parce que je ne peux renouveler autant de fois  qu'il me serait possible de le faire et selon mon bon plaisir tout simplement parce que ce n'est pas moi qui ai fais mes blogs et que je n'ai pas les moyens d'en faire d'autres. Je ne suis pas douée pour les paramétrages de cette plateforme. C'est une amie que j'aime beaucoup qui m'a fait tous les designs et je ne saurais l'embêter tous les trois mois, à chaque changement de saison comme je le vois souvent dans d'autres blogs pour changer de couleurs. Il est vrais qu'il y en a de très beaux et j'aime les visiter ! Je m'arrange pour mettre des images qui se marient bien avec l'espace visité de façon à ne pas défigurer le blog. J'ai d'autres couleurs, mais changer de style aussi souvent, je ne suis guère en mesure de pouvoir. Voilà la raison pour laquelle je demande à mes visiteurs et lecteurs de ne pas mettre d'images plutôt que d'en mettre des criardes qui ne vont pas avec le style du blog visité. Il y a des fois ou je n'ai qu'une envie, c'est d'enlever l'images qui ne me plaît pas; mais je ne veux pas vexer mes amis (es) : c'est pourquoi j'ai essayé de faire comprendre mon point de vue; mais il semblerait que cela ne fonctionne pas.

        Merci pour votre commentaires. Bon dimanche à vous ! Amicalement, Ghislaine.

    16
    Samedi 16 Septembre 2017 à 01:37

    Bonne nuit,

    Comme si j'avais croqué une pomme acide, je suis agacé..... pour calmer les effets de cette acidité, j'ai une envie furieuse de mordre à vous écouter sans ne rien pouvoir vous offrir de sucré. 

    Qu'avez vous fait ou que ne vous a t on pas fait pour mériter de tels tourments? faut-il que vos actes manqués soient si importants à vos yeux qu'ils réclament un châtiment exemplaire ?

    ......car vous semblez vos accommoder avec délice  de ces supplices et  accepter cette punition comme s'il s'agissait d’un acte de contrition.....transformez votre vie de martyr en rébellion, ne subissez plus OSEZ...OSEZ vous affranchir de ces chaînes qu'un jour par malheur vous avez acceptées comme cadeau....

    Ce cadeau empoisonné dont vous ne savez vous défaire est celui d'un amant qui vous tourmente depuis votre enfance...jeter le à la face du monde pour que de ces souvenirs une fois débarrassés ,vous soyez  ce que vous méritez d'être à mes yeux..une reine  beauté.

    La majesté vous va à ravir, que ne suis-je madame un poète de race pour porter à la face du monde ce que tout le monde ignore, ce que tout le monde espère, ce que tout le monde recherche...

    l'Amour absolu en toutes choses ce qu'ici bas vous ne trouverez pas,

    c'est dans les cieux et par l'esprit que  vous nous l 'offrirez.

    car c'est certain vous l'avez en vous et vous le partagez.

     

     

     

     

      • Dimanche 17 Septembre 2017 à 14:30

        Vous avez vu juste : J'aime les pastels, les bleu avec ce soupçon de violet, les couleurs lavandes et hortensia.

        Bon dimanche à vous ! Ghislaine.

      • Dimanche 17 Septembre 2017 à 14:24

        Bonjour Loupzen,

        Je vous trouve ce matin là, sur mon espace "amitié" et j'en suis heureuse ! Mais qu'avez vous lu, dans mes blogs, pour que vous soyez dans cet état de révolte ? Quel est cette pomme acide que vous avez croqué en m' écoutant me raconter qui vous énerve ainsi ? Vous m'offrez, sans vous en  rendre compte, vous même, ce qu'il y a de doux et de sucré dans votre commentaire. Mon cher Loupzen !

         Je ne suis pas martyre ! Je suis comme ce que je doit être et j'accepte ce que l'on m'offre de la haut, même si je rouspète un peu, car je suis une rouspéteuse ! Des cadeaux : je n'en ai guère reçu de la vie ou alors, je ne m'en suis pas aperçu ! Mais dans l'ensemble, je me dois d'accepter celle que je suis sans rien y changer : il me faut m’accommoder de ce que la vie à bien voulu me donner ? Il y a bien plus malheureux que moi physiquement, psychiquement, mécaniquement et je me doit d'accepter mon sort même si mon envie d'une autre existence est nichée au tréfonds de mon être. C'est ce que je suis qui fait que je peux partager mes ressentis, mes écrits, mes états d'âme ! Je n'ai jamais eu d'amants mon ami. Juste l'impossible dieu de l'inspiration pour combler le vide que certaines incompréhensions et indifférences humaines ont eu envers moi dans mon enfance et mon adolescence.

        Il est vrais que mon esprit et mon cœur en souffrent encore et ce sera toujours ainsi ; mais c'est là mon chemin et mon lot de solitude intérieur : être cette femme, la plus part du temps, incomprise et solitaire en son âme, même entourée de la tendresse de son époux, ses enfants et petits enfants ( qui sont grands à présent ), je le comble en écrivant. Je ne saurais vivre sans m'exprimer par l'écrit même si souvent, je suis incomprise dans ce don que la providence m'a fait cadeau à ma naissance.  

        Vous savez deviner bien des choses à travers mes mots et je vous en sais grès et reconnaissante. Je suis aussi très surprise de vous savoir inquiet, avec cette envie "de mordre les chiens ! " A votre manière cher Loup, vous êtes un poète pour m'écrire de telles choses ! On ne peut tout avoir dans une vie ! Je suis comme beaucoup de femmes et d'hommes qui n'ont pas eu ce qu'ils espéraient de l' existence, et ma vie est tracée à présent. Je me doit de suivre le chemin qui est le miens. L'amour, l'amitié, sont mon credo. Je suis une personne imparfaite car personne ne l'est, mais j'essais, malgré mes défauts, de partager ce que j'ai  de meilleurs dans le cœur. Avec mon amitié sincère, Ghislaine.

      • Dimanche 17 Septembre 2017 à 14:11

        Ce que j'aime avec le violet, le mauve & les dérivés, c'est leur côté rétro. certains bleus ont cet effet aussi, surtout le bleu lavande ou hortensia. Ces bleus se marieraient bien avec le design de votre blog. Sinon, je pense aux pastels que vus adorez : le rose, le vert d'eau si délavé...

        Bon dimanche automnal !

    15
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:16

    Impossible de vous laisser un mot.

      • Jeudi 31 Août 2017 à 18:25

        Bonsoir,

        Je bien je vois que vous m'avez laisser six mots  hier soir ?

    14
    Dimanche 9 Juillet 2017 à 04:39

    Avant tout de l' harmonie ici et en tous lieux

    "éloignez vous des gens qui crient et vocifèrent ils sont une agression  pour l'esprit "

    L'étrange mystère de la plénitude et de la sérénité se troue en ces lieux fréquenté que par trés peu d'initiés......Cet endroit est protégé des agressions et de la banalité..il porte en lui le désir et les possibilités de s'élever....merci à son hôtesse et à ses guides.

      • Samedi 16 Septembre 2017 à 01:39

        Que les Dieux de la route nous offrent une voie royale

        MERCI

      • Lundi 10 Juillet 2017 à 10:47

        Merci cher Loupzen pour votre charmante visite qui me fait chaud au cœur. J'espère que votre voyage se passe bien ? Vous savez que tous mes blogs vous sont ouverts jours et nuit et que vous pouvez vous y promener à votre guise. Dans ces lieux, pas d'agresseur : rien que de l'amitié qui fleurit à chaque détour des chemins  que vous empruntez, éclairé par la voûte étoilée du ciel.

        Je suis volontairement si bien loin de cette vie tumultueuse et trépidante où la violence et  l’indifférence que j'ai du mal à supporter,  règne en maître un peu partout dans les rues. Je vous fais un baiser d'amitié sans oublier le bonjour à votre dame et à votre fils. Soyez heureux mes amis(es) ! Que la liberté soit toujours propice à vos idéaux! Ghislaine.

    13
    Mardi 4 Juillet 2017 à 06:09

    Juste un passage ici pour te poser un ange, 

    Un ange que j'ai trouvé sur le blog de Bouloute

    qu'il te protège et t'apporte douceur

      • Mardi 4 Juillet 2017 à 09:42

        Oh ! Comme tu es gentille Mich ! Ça me touche beaucoup que tu ai exaucé mon vœux de ne pas mettre d'images criardes ! C'est vraiment très délicat de ta part !  Cette image est très belle et dans les tons que j'aime. Tu es une personne qui écoute vraiment les personnes chez qui tu vas et avec qui tu es amie. C'est beau ! Il y a des personnes qui lisent, entendent, mais n'écoute pas ce que j'essais de traduire émotivement. Toi, tu le fais tu me montre que ce que tu as lu te tiens à cœur émotivement et ça, c'est précieux ! Avec toute ma sympathie et toute mon amitié, je te souhaite une très bonne journée ! Ghislaine 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :